« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le jeudi de la 7e semaine de Pâques
Commentaire du jour
Saint Pierre Damien (1007-1072), ermite puis évêque, docteur de l'Église
Opuscule 11 « Dominus vobiscum », 6 (trad. Migne 1992, p.22 rev. ; cf Orval)

« Que tous, ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi »

      La sainte Église, bien que diverse dans la multiplicitĂ© des personnes, est unifiĂ©e par le feu de l'Esprit Saint. Si, matĂ©riellement, elle semble rĂ©partie en plusieurs familles, le mystère de son unitĂ© profonde ne peut rien perdre de son intĂ©gritĂ© : « Car l'amour de Dieu a Ă©tĂ© rĂ©pandu dans nos cĹ“urs par le Saint Esprit qui nous a Ă©tĂ© donnĂ© Â», dit saint Paul (Rm 5,5). Cet Esprit, sans nul doute, est un et multiple Ă  la fois, un dans l'essence de sa majestĂ©, multiple dans les dons et charismes accordĂ©s Ă  la sainte Église qu'il remplit de sa prĂ©sence. Et cet Esprit donne Ă  l'Église d'ĂŞtre Ă  la fois une dans son extension universelle et tout entière en chacun de ses membres...

      Si donc ceux qui croient dans le Christ sont un, partout oĂą l'un d'entre eux se trouve physiquement, le corps de l'Église tout entier est lĂ  par le mystère sacramentel. Et tout ce qui convient au corps entier semble convenir Ă  chacun des membres... VoilĂ  pourquoi, quand plusieurs fidèles se trouvent ensemble, ils peuvent dire : « Incline, Seigneur, ton oreille et exauce-moi car je suis pauvre et malheureux ; garde mon âme puisque je suis fidèle Â» (Ps 85,1). Et lorsque nous sommes seuls, nous pouvons bien chanter : « Chantez tous pour Dieu, notre salut, criez de joie en l'honneur du Dieu de Jacob Â» (Ps 80,2). Il n'est pas dĂ©placĂ© de dire tous ensemble : « Je bĂ©nirai le Seigneur en tout temps ; sa louange sera sans cesse sur mes lèvres Â» (Ps 33,2) ni, quand je me trouve seul, de proclamer : « Magnifiez avec moi le Seigneur, exaltons tous ensemble son nom Â» (Ps 33,4) et bien d'autres expressions semblables. La solitude n'empĂŞche personne de parler au pluriel, et la multitude des fidèles peut très bien s'exprimer au singulier. La puissance de l'Esprit Saint qui habite chacun des fidèles et les enveloppe tous ensemble fait qu'il y a ici une solitude toute peuplĂ©e, et lĂ , une multitude qui ne fait qu'un.



 
©Evangelizo.org 2001-2018