« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le lundi de Pâques
Commentaire du jour
Saint Nersès Snorhali (1102-1173), patriarche arménien
Jésus, Fils unique du Père, § 765-770 ; SC 203 (trad. SC p. 188 rev.)

« Voici que Jésus vint à leur rencontre »

Toi qui as été pleuré à l'aube

Par les femmes porteuses d'aromates,

Accorde à mon cœur aussi de verser

Des larmes brûlantes à cause de ton ardent amour.



Et grâce à la bonne nouvelle de l'ange

Qui clamait du haut du rocher (Mt 28,2),

Fais-moi entendre le son

De la trompette finale annonçant la résurrection.



Du tombeau neuf et vierge

Tu es ressuscité avec ton corps né de la Vierge ;

Tu es devenu pour nous les prémices

Et le premier-né d'entre les morts.



Et moi que l'Ennemi a lié

Avec le mal du péché corporel,

Daigne me délivrer de nouveau,

Comme tu l'as fait pour les âmes du séjour des morts (1P 3,19).



Tu t'es manifesté dans le jardin

A Marie Madeleine,

Mais tu n'as pas permis de s'approcher

A celle qui était encore de la race déchue.



Manifeste-toi à moi aussi le huitième jour

A la grande et dernière aube ;

Et à ce moment-là veuille permettre

A mon âme indigne de s'approcher de toi.



 
©Evangelizo.org 2001-2018