« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 
Mercredi 08 novembre 2017
Le mercredi de la 31e semaine du temps ordinaire



Lettre de saint Paul ApĂŽtre aux Romains 13,8-10.
Frùres, n’ayez de dette envers personne, sauf celle de l’amour mutuel, car celui qui aime les autres a pleinement accompli la Loi.
La Loi dit : ‘Tu ne commettras pas d’adultĂšre, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, tu ne convoiteras pas.’ Ces commandements et tous les autres se rĂ©sument dans cette parole : ‘Tu aimeras ton prochain comme toi-mĂȘme.’
L’amour ne fait rien de mal au prochain. Donc, le plein accomplissement de la Loi, c’est l’amour.


Psaume 112(111),1-2.4-5.9.
Heureux qui craint le Seigneur,
qui aime entiÚrement sa volonté !
Sa lignée sera puissante sur la terre ;
la race des justes est bénie.

LumiĂšre des cƓurs droits, il s'est levĂ© dans les tĂ©nĂšbres,
homme de justice, de tendresse et de pitié.
L'homme de bien a pitié, il partage ;
il mĂšne ses affaires avec droiture.

Ă  pleines mains, il donne au pauvre ;
Ă  jamais se maintiendra sa justice,
sa puissance grandira, et sa gloire !



Évangile de JĂ©sus-Christ selon saint Luc 14,25-33.
En ce temps-lĂ , de grandes foules faisaient route avec JĂ©sus ; il se retourna et leur dit :
« Si quelqu’un vient Ă  moi sans me prĂ©fĂ©rer Ă  son pĂšre, sa mĂšre, sa femme, ses enfants, ses frĂšres et sƓurs, et mĂȘme Ă  sa propre vie, il ne peut pas ĂȘtre mon disciple.
Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher Ă  ma suite ne peut pas ĂȘtre mon disciple.
Quel est celui d’entre vous qui, voulant bĂątir une tour, ne commence par s’asseoir pour calculer la dĂ©pense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ?
Car, si jamais il pose les fondations et n’est pas capable d’achever, tous ceux qui le verront vont se moquer de lui
“VoilĂ  un homme qui a commencĂ© Ă  bĂątir et n’a pas Ă©tĂ© capable d’achever !”
Et quel est le roi qui, partant en guerre contre un autre roi, ne commence par s’asseoir pour voir s’il peut, avec dix mille hommes, affronter l’autre qui marche contre lui avec vingt mille ?
S’il ne le peut pas, il envoie, pendant que l’autre est encore loin, une dĂ©lĂ©gation pour demander les conditions de paix.
Ainsi donc, celui d’entre vous qui ne renonce pas Ă  tout ce qui lui appartient ne peut pas ĂȘtre mon disciple. »






 
©Evangelizo.org 2001-2017