« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68














 
                    

Vendredi 01 décembre 2017

Bx Charles de Jésus, missionnaire et martyr

image Les autres saints du jour... Rechercher un saint image


Bienheureux Charles de Foucauld

Ermite, prêtre, missionnaire et martyr

 

C

harles de Foucauld (Frère Charles de Jésus) naît à Strasbourg, en France, le 15 septembre 1858. Orphelin à six ans, il fut élevé, avec sa sœur Marie, par son grand-père, dont il suivit les déplacements dus à sa carrière militaire.

 

Adolescent, il s'éloigna de la foi. Connu pour son goût de la vie facile, il révéla cependant une volonté forte et constante dans les difficultés. Il entreprit une périlleuse exploration au Maroc (1883-1884). Le témoignage de la foi des musulmans réveilla en lui la question de Dieu : « Mon Dieu, si vous existez, faites que je vous connaisse ».

 

De retour en France, touché par l'accueil affectueux et discret de sa famille profondément chrétienne, il se mit en quête. Guidé par un prêtre, l'abbé Huvelin, il retrouva Dieu en octobre 1886. Il avait 28 ans. « Aussitôt que je crus qu'il y avait un Dieu, je compris que je ne pouvais faire autrement que de ne vivre que pour lui ».

 

Un pèlerinage en Terre Sainte lui révéla sa vocation : suivre Jésus dans sa vie de Nazareth. Il passa sept années à la Trappe, d'abord à Notre-Dame des Neiges, puis à Akbès, en Syrie. Il vécut ensuite seul dans la prière et l'adoration près des clarisses de Nazareth.

 

Ordonné prêtre à 43 ans (1901), il partit au Sahara, d'abord à Beni-Abbès, puis à Tamanrasset parmi les Touaregs du Hoggar. Il voulait rejoindre ceux qui étaient le plus loin, « les plus délaissés, les plus abandonnés ».

 

Il voulait que chacun de ceux qui l'approchaient le considère comme un frère, le frère universel. Il voulait « crier l'Évangile par toute sa vie » dans un grand respect de la culture et de la foi de ceux au milieu desquels il vivait. « Je voudrais être assez bon pour qu'on dise: Si tel est le serviteur, comment donc est le Maître ? ».

 

Le soir du 1 décembre 1916, il fut tué pas une bande qui avait encerclé sa maison.

 

Il avait toujours rêvé de partager sa vocation avec d'autres : après avoir écrit plusieurs règles religieuses, il pensa que cette vie de Nazareth pouvait être vécue partout et par tous.

 

Charles de Foucauld a été béatifié à Rome le 13 novembre 2005.

 

Aujourd'hui, la « famille spirituelle de Charles de Foucauld » comprend plusieurs associations de fidèles, des communautés religieuses et des instituts séculiers de laïcs ou de prêtres.

 

En 1955, l'Association Famille Spirituelle Charles de Foucauld comptait 8 groupes :

 

Union-Sodalité

Groupe Charles de Foucauld

Petites Sœurs du Sacré-Cœur

Petits Frères de Jésus

Petites Sœurs de Jésus

Fraternité Sacerdotale

Fraternité Jesus-Caritas

Fraternité Séculière Charles de Foucauld

 

Par la suite, différents groupes ont enrichi la famille spirituelle :

 

1968 : Petits Frères de l'Évangile

1971 : Petites sœurs de l'Évangile

1974 : Petites sœurs de Nazareth

1980 : Comunitat de Jesús

1984 : Piccoli Fratelli di Jesus Caritas

1985 : Petits Frères de l'Incarnation

1986 : Petits Frères de la Croix

1987 : Petites sœurs du Coeur de Jésus

1992 : Fraternité Charles de Foucauld

1994 : Petites sœurs de l'Incarnation

1997 : Missionnaires de Jésus-Serviteur

2007 : Discepole del Vangelo

 

Aujourd'hui, il s'agit donc de 20 groupes comprenant plus de 13.000 membres à travers le monde.

 

Pour un approfondissement biographique, lire :

>>> La vie de Charles de Foucauld

 



©Evangelizo.org


Mon Dieu, je m'abandonne à toi...


Mon Dieu, je m'abandonne à toi. Fais de moi ce qu'il te plaira.
Quoi que tu fasses de moi, je te remercie.
Je suis prêt à tout, j'accepte tout,
pourvu que ta volonté soit faite, en moi, en toutes tes créatures ;
je ne désire rien d'autre, mon Dieu.


Je remets mon âme entre tes mains ;
je te la donne, mon Dieu, avec tout l'amour de mon cœur,
parce que je t'aime et que ce m'est un besoin d'amour de me donner,
de me remettre entre tes mains, sans mesure,
avec une infinie confiance, car tu es mon Père. Amen !

Frère Charles


 







 
©Evangelizo.org 2001-2017