« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68














 
                    

Jeudi 14 septembre 2017

BBx Manuel Álvarez, Teófilo Montes, o.p., martyrs († 1936)

image Les autres saints du jour... Rechercher un saint image


BBx Manuel Álvarez Álvarez, prêtre o.p. et
Teófilo Montes Calvo, frère coopérateur o.p.
Martyrs († 14 septembre 1936)

Le 28 octobre 2007, le card. José Saraiva Martins, Préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints, représentant le Pape Benoît XVI, a présidé, à Rome, la Messe de béatification de 498 martyrs des “persécutions religieuses” de la guerre civile espagnole. Ces catholiques ont été tués dans diverses circonstances en 1934, 1936 ou 1937 ; parmi eux il y avait deux évêques, vingt-quatre prêtres, quatre cent soixante-deux religieux, trois diacres ou séminaristes et sept laïcs qui « versèrent leur sang pour rendre témoignage de l'Evangile de Jésus Christ…soient dorénavant appelés du nom de bienheureux et que leur fête soit célébrée chaque année le 6 novembre dans les lieux et selon les modalités établies par le droit. » (>>> Lettre du Pape Benoît XVI).

Commémoration propre à l’Ordo Fratrum Praedicatorum :

Manuel, né et baptisé le 16 mars 1871 à Llanuces (Asturies). Il fait profession de foi en 1891.
Ordonné prêtre en 1899, il exerce pendant 7 ans son ministère à Caracas (Venezuela), où il répand la dévotion au Sacré Cœur. De retour en Espagne en 1910 pour raisons de santé, il exerce le ministère à Santa María de Nieva (Segovia), Ávila et Madrid.

Teofilo, né à Gumiel de Mercado (Burgos) le 2 octobre 1912, baptisé le 6. En lisant la vie de St Dominique, il sentit une inclination irrésistible à la vie dominicaine. Il entra au noviciat en 1929, mais une maladie l’obligea à interrompre ses études et à rentrer dans sa famille. Une fois guéri, il travailla dans une ferme, et finalement devient frère coopérateur. Il prononce ses vœux en 1933 et on l’envoie à Ávila et à Madrid comme portier.

Manuel Álvarez Álvarez et Teófilo Montes Calvo étaient du couvent de Madrid, qu’ils durent quitter, au début de la Guerre civile, pour se réfugier dans des maisons particulières. Mais ils furent arrêtés, emmenés à la tchéca de San Bernardo, le 14 septembre 1936, et assassinés sur la route de El Pardo. 



Source principale : cite-catholique.org/ (« Rév. x gpm »).




 
©Evangelizo.org 2001-2017