« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68














 
                    

Dimanche 06 août 2017

St Hormisdas, pape (52e) de 514 à 523

image Les autres saints du jour... Rechercher un saint image


Saint Hormisdas
Pape (52e) de 514 à 523

H

ormisdas, né à Frosinone, en Italie, porte un nom persan. Noble et riche, il avait eu toute la confiance de pape Symmaque, qui le désigna probablement comme successeur.

Chef de famille avant de devenir moine, Hormisdas est le père de Silvère, pape de 536 à 537. Homme de paix, il commença par recevoir à la communion les partisans de l'anti-pape Laurent (508). Mais il joua surtout un rôle décisif dans le règlement du long schisme acacien (484-519).

Avec l'accord de Théodoric, roi d'Italie, et surtout du nouvel empereur d'Orient Justin 1er (518-529), un document soigneusement élaboré par le pape fut signé à Constantinople le 28 mars 519, par le patriarche Jean et tous les évêques et supérieurs de monastère présents. Ce document impliquait essentiellement l'acceptation de la christologie de Chalcédoine; mais reconnaissait aussi Rome comme le siège apostolique par excellence. Ce document a été retenu par l'histoire sous le nom de « Formulaire d'Hormisdas » et sera souvent invoqué par la suite.

Le « Formulaire d'Hormisdas » fut incorporé dans la Constitution dogmatique Pastor aeternus par le Concile Vatican I le 18 juillet 1870. Hormisdas entretint une correspondance avec les principaux évêques de Gaule, surtout Césaire d'Arles (542) et Avitus de Vienne (519). Peu avant sa mort, il eut la satisfaction de savoir que la persécution des chrétiens en Afrique avait pris fin avec la mort du roi vandale Thrasamond (28 mai 523).

Il fut enseveli à Saint-Pierre. Son fils, le pape Silvère, composa pour lui l'épitaphe. Il est vénéré par l'Église comme saint. Fête, le 6 août.

 







 
©Evangelizo.org 2001-2017