« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68














 
                    

Jeudi 10 janvier 2013

Bse María-Dolores Rodríguez Sopeña, vierge (1848-1918)

image Les autres saints du jour... Rechercher un saint image


Bse María-Dolores Rodríguez Sopeña
Vierge et fondatrice de l'Institut catéchétique
« Dolores Sopeña »

 

M

aría-Dolores nasce à Velez Rubio, Almería (Andalousie, Espagne), le 30 décembre 1848. En 1866, son père fut nommé magistrat au tribunal d'Almería. Là, préférant aux fastes de la haute société le service au prochain, elle fit ses premières expériences d'apostolat, en apportant son aide matérielle et spirituelle à deux sœurs atteintes de typhoïde et à un lépreux, à l'insu de ses parents.

 

 En 1869, installée à Madrid avec une partie de sa famille, elle choisit un directeur spirituel et prêta son service en enseignant la doctrine dans la prison de femmes, dans l'hôpital de la Princesse et dans les écoles dominicaines. 
En 1872, à l'âge de 23 ans, la famille se réunit à Porto Rico, en Amérique du Sud, où elle resta pendant 5 ans. Là, eut lieu le contact avec les jésuites. Le P. Goicoechea, son premier directeur spirituel, fonda l'Association des Filles de Marie et des écoles pour les personnes de couleur. 

 

 En 1873, son père fut transféré à Santiago de Cuba, où le schisme religieux sur l'île limita son activité aux visites aux malades à l'hôpital militaire. Après la recomposition, elle travailla dans les quartiers périphériques et fonda des Centres d'Instruction pour l'enseignement, la catéchèse, la culture et l'assistance médicale. 
En 1876, à la mort de sa mère, elle retourna à Madrid, où elle organisa sa vie autour de trois axes :  le soin de sa maison et de son père, son apostolat habituel et la vie spirituelle. 

 

En 1883, à la mort de son père, elle décida d'entrer dans les Ordres, mais abandonna bientôt la vie contemplative pour se consacrer à l'apostolat. Elle fonda une « Maison sociale » et accomplit son apostolat dans les faubourgs, prémice de l’« Œuvre des Doctrines ». 
En 1892, elle fonda l'association de l'apostolat séculier (aujourd'hui « Mouvement laïc Sopeña »). 

 

En 1896, elle commença son activité hors de Madrid et s'établit à Séville, où elle fonda l’« Œuvre des Doctrines ». 

 

En 1901, elle fonda l’« Institut des Dames catéchistes » à Tolède, ainsi qu'une association civile (aujourd'hui « Œuvre sociale et culturelle Sopeña – OSCUS »).
Ses Œuvres de Doctrine se transformèrent en « Centres ouvriers d'Instruction ». En quelques années, elle fonda des Communautés et des Centres dans les villes les plus industrialisées, ainsi qu'une maison à Rome et au Chili. 
Elle meurt le 10 janvier 1918.

 

María-Dolores Rodríguez Sopeña a été béatifié, avec Pierre Bonhomme, prêtre, fondateur de la Congrégation des Soeurs de Notre-Dame du Calvaire; María Caridad Brader, vierge, fondatrice de la Congrégation des Sœurs franciscaines de Marie Immaculée ; Juana María Condesa Lluch, fondatrice de la Congrégation des Servantes de Marie Immaculée ; László Batthyány-Strattmann, laïc, père de famille,  le 23 mars 2003, sur la Place Saint Pierre de Rome, par Saint Jean-Paul II (>>> Homélie du pape). 



Source principale : vatican.va (« Rév. x gpm »).  




 
©Evangelizo.org 2001-2017