« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68














 
                    

Vendredi 14 décembre 2012

St Nimatullah Kassab (Joussef) Al-Hardini, moine

image Les autres saints du jour... Rechercher un saint image


Saint Nimatullah KassabAl-Hardini

Moine libanais maronite

 

N

imatullah KassabAl-Hardini naît en 1808 à Hardine, au Nord du Liban. Baptisé dans la même année, il reçoit le nom de Youssef.

Fils de l'Église Maronite, Al-Hardini ressentit dès son enfance la tradition monastique de son Église, au cœur de la tradition syriaque du Patriarcat d'Antioche. Il est fils d'une famille maronite, composée de six enfants.

 

Son père Girgis Kassab de Hardine et sa mère Mariam Raad de Tannourine éduquèrent leurs enfants selon une vive dévotion envers Dieu et son Église. À Hardine, le jeune Youssef passa ses premières années d'enfance entre les monastères et les ermitages de son village, à savoir Saint-Doumit, Saint- Georges.

 

De fait, il est attiré par la vie monastique, celle de la tradition syriaque du Patriarcat d'Antioche, tout comme trois autres enfants de la famille.

Il entre en 1828, à l'âge de 20 ans, dans l'Ordre libanais maronite où il prend alors le nom de Nimatullah (Grâce de Dieu). Il est envoyé au monastère Saint Antoine de Qozhaya, dans la vallée de Qadisha, pour s'initier à la prière communautaire et au travail de reliure des manuscrits et des livres.

 

Après sa profession monastique en 1830, il part au monastère St Cyprien et Ste Justine à Kfifan où il étudie la philosophie et la théologie, tout en travaillant aux champs.

Il tombe malade et devient tailleur du monastère.

 

Il est ordonné prêtre en 1835 et devient professeur de théologie jusqu'à la fin de sa vie. Son activité est alors tournée vers l'ascétisme monastique, le jeûne, la vénération de la Vierge Marie (pour qui il fait construire de nombreux autels), l'enseignement général laïque (il fonde deux écoles), l'enseignement de la théologie (St Charbel Makhlouf sera un de ses élèves), la reliure de manuscrits, le mandat d'assistant général.

 

Il réside alternativement au monastère Saint-Maroun d'Annaya, à Saint-Antoine de Houb, au monastère Notre-Dame de Tamiche et au monastère de Kfifan. Deux ans avant son décès, il refuse d'être nommé Père Général de l'Ordre.

Le 14 décembre 1858, il décède d'une pneumonie.

 

Saint Jean Paul II (Karol Józef WojtyÅ‚a, 1978-2005) déclara Nimatullah Kassab Al-Hardini : Vénérable le 7 septembre 1989, Bienheureux le 10 mai 1998, Saint le 16 mai 2001.  

Pour un approfondissement biographique, lire :

>>> Nimattullah Kassab Al-Hardin



©Evangelizo.org




 
©Evangelizo.org 2001-2017