« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68














 
                    

Samedi 12 mai 2012

St Épiphane, Ă©vĂȘque de Salamine († 403)

image Les autres saints du jour... Rechercher un saint image


Saint Épiphane
Évêque de Salamine
(310-403)

 

É

piphane a été surnommé le Jérôme de l'Orient, à cause de sa vie austère et de son amour passionné pour les Saintes Écritures. Il naquit de parents pauvres, dans un petit village de la Palestine. Ce n'est qu'au bout d'un certain nombre d'années qu'il connut la religion chrétienne et reçut le baptême. On rapporte qu'au moment où il approchait des fonts baptismaux, sa chaussure lui tomba des pieds ; il ne la reprit point, et tout le reste de sa vie il marcha pieds nus.

 

Épiphane avait été adopté dans son enfance par un riche juif qui, en mourant, lui avait laissé sa fortune ; il renonça à tout pour se faire solitaire à l'école de saint Hilarion, et il se montra digne d'un tel maître.

 

Formé à la vie religieuse, il revint dans sa patrie, y fonda un monastère et tenta de faire de la Palestine une autre Thébaïde ; là, Épiphane s'ensevelit trente années dans l'étude, la prière, la mortification et le jeûne. Cependant sa réputation de sainteté et de science s'était répandue au loin ; les évêques de Palestine songèrent à lui conférer l'épiscopat. À cette nouvelle, Épiphane s'embarque et va trouver Hilarion dans son désert ; mais, après quelques mois, le vieux solitaire lui dit : « Mon fils, allez à Salamine, votre place est là. » Le siège épiscopal de cette ville était vacant ; Épiphane, à l'improviste, y est porté en triomphe.

 

Le nouvel évêque conserva son habit de moine, et n'abandonna jamais les habitudes austères de la vie religieuse. Sa charité était sans limite, au point qu'un de ses diacres l'accusa de dissiper les biens ecclésiastiques. Épiphane ayant un jour invité son clergé à dîner, un corbeau vint croasser près d'eux ; et le diacre, faisant une mauvaise plaisanterie, promit à l'évêque de lui donner tout son bien, s'il lui expliquait le langage de cet oiseau : « Le corbeau, dit Épiphane, vient de dire que vous ne serez plus diacre ». Le diacre tomba, demi-mort de peur ; il expira le lendemain, et tout son bien revint à l'Église.

 

Épiphane fut un ami de saint Jérôme ; il fut aussi ami de saint Basile ; cependant, il fut longtemps prévenu contre saint Jean Chrysostome. Il était venu à Constantinople sans vouloir communiquer avec lui ; mais il eut tant de chagrin d'avoir été trompé, qu'il se hâta de retourner à Salamine, en écrivant à Chrysostome : « Athlète du Christ, souffrez et triomphez. »

Épiphane mourut sur mer pendant son retour.



Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.




 
©Evangelizo.org 2001-2017