« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

SolennitĂ© de saint Joseph, Ă©poux de la Vierge Marie, patron de l'Église universelle

DeuxiĂšme livre de Samuel 7,4-5a.12-14a.16.
Cette nuit-là, la parole du Seigneur fut adressée au prophÚte Nathan :
« Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle le Seigneur :
Quand tes jours seront accomplis et que tu reposeras auprÚs de tes pÚres, je te susciterai dans ta descendance un successeur, qui naßtra de toi, et je rendrai stable sa royauté.
C’est lui qui bñtira une maison pour mon nom, et je rendrai stable pour toujours son trîne royal.
Moi, je serai pour lui un pÚre ; et lui sera pour moi un fils.
Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trÎne sera stable pour toujours. »

Psaume 89(88),2-3.4-5.27.29.
L'amour du Seigneur, sans fin je le chante ;
ta fidélité, je l'annonce d'ùge en ùge.
Je le dis : C'est un amour bĂąti pour toujours ;
ta fidélité est plus stable que les cieux.

« Avec mon élu, j'ai fait une alliance,
j'ai juré à David, mon serviteur :
J'Ă©tablirai ta dynastie pour toujours,
je te bĂątis un trĂŽne pour la suite des Ăąges.

« Il me dira : “Tu es mon PĂšre,
mon Dieu, mon roc et mon salut !” »
Sans fin je lui garderai mon amour,
mon alliance avec lui sera fidÚle. »



Lettre de saint Paul ApĂŽtre aux Romains 4,13.16-18.22.
FrĂšres, ce n’est pas en vertu de la Loi que la promesse de recevoir le monde en hĂ©ritage a Ă©tĂ© faite Ă  Abraham et Ă  sa descendance, mais en vertu de la justice obtenue par la foi.
VoilĂ  pourquoi on devient hĂ©ritier par la foi : c’est une grĂące, et la promesse demeure ferme pour tous les descendants d’Abraham, non pour ceux qui se rattachent Ă  la Loi seulement, mais pour ceux qui se rattachent aussi Ă  la foi d’Abraham, lui qui est notre pĂšre Ă  tous.
C’est bien ce qui est Ă©crit : ‘J’ai fait de toi le pĂšre d’un grand nombre de nations.’ Il est notre pĂšre devant Dieu en qui il a cru, Dieu qui donne la vie aux morts et qui appelle Ă  l’existence ce qui n’existe pas.
EspĂ©rant contre toute espĂ©rance, il a cru ; ainsi est-il devenu le pĂšre d’un grand nombre de nations, selon cette parole : ‘Telle sera la descendance que tu auras !’
Et voilĂ  pourquoi il lui fut accordĂ© d’ĂȘtre juste.

Évangile de JĂ©sus-Christ selon saint Matthieu 1,16.18-21.24a.
Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendrĂ© JĂ©sus, que l’on appelle Christ.
Or, voici comment fut engendrĂ© JĂ©sus Christ : Marie, sa mĂšre, avait Ă©tĂ© accordĂ©e en mariage Ă  Joseph ; avant qu’ils aient habitĂ© ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.
Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.
Comme il avait formĂ© ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton Ă©pouse, puisque l’enfant qui est engendrĂ© en elle vient de l’Esprit Saint ;
elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de JĂ©sus (c’est-Ă -dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses pĂ©chĂ©s. »
Quand Joseph se rĂ©veilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Commentaire du jour : Saint Jean-Paul II
« Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l'Ange du Seigneur lui avait prescrit »



 
©Evangelizo.org 2001-2017