« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le jeudi de PĂąques

Livre des Actes des ApĂŽtres 3,11-26.
En ces jours-lĂ , l’infirme que Pierre et Jean venaient de guĂ©rir ne les lĂąchait plus. Tout le peuple accourut vers eux au Portique dit de Salomon. Les gens Ă©taient stupĂ©faits.
Voyant cela, Pierre interpella le peuple : « Hommes d’IsraĂ«l, pourquoi vous Ă©tonner ? Pourquoi fixer les yeux sur nous, comme si c’était en vertu de notre puissance personnelle ou de notre piĂ©tĂ© que nous lui avons donnĂ© de marcher ?
Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pĂšres, a glorifiĂ© son serviteur JĂ©sus, alors que vous, vous l’aviez livrĂ©, vous l’aviez reniĂ© en prĂ©sence de Pilate qui Ă©tait dĂ©cidĂ© Ă  le relĂącher.
Vous avez reniĂ© le Saint et le Juste, et vous avez demandĂ© qu’on vous accorde la grĂące d’un meurtrier.
Vous avez tuĂ© le Prince de la vie, lui que Dieu a ressuscitĂ© d’entre les morts, nous en sommes tĂ©moins.
Tout repose sur la foi dans le nom de JĂ©sus Christ : c’est ce nom lui-mĂȘme qui vient d’affermir cet homme que vous regardez et connaissez ; oui, la foi qui vient par JĂ©sus l’a rĂ©tabli dans son intĂ©gritĂ© physique, en votre prĂ©sence Ă  tous.
D’ailleurs, frùres, je sais bien que vous avez agi dans l’ignorance, vous et vos chefs.
Mais Dieu a ainsi accompli ce qu’il avait d’avance annoncĂ© par la bouche de tous les prophĂštes : que le Christ, son Messie, souffrirait.
Convertissez-vous donc et tournez-vous vers Dieu pour que vos péchés soient effacés.
Ainsi viendront les temps de la fraßcheur de la part du Seigneur, et il enverra le Christ Jésus qui vous est destiné.
Il faut en effet que le ciel l’accueille jusqu’à l’époque oĂč tout sera rĂ©tabli, comme Dieu l’avait dit par la bouche des saints, ceux d’autrefois, ses prophĂštes.
MoĂŻse a dĂ©claré : ‘Le Seigneur votre Dieu suscitera pour vous, du milieu de vos frĂšres, un prophĂšte comme moi : vous l’écouterez en tout ce qu’il vous dira.
Quiconque n’écoutera pas ce prophĂšte sera retranchĂ© du peuple.’
Ensuite, tous les prophĂštes qui ont parlĂ© depuis Samuel et ses successeurs, aussi nombreux furent-ils, ont annoncĂ© les jours oĂč nous sommes.
C’est vous qui ĂȘtes les fils des prophĂštes et de l’Alliance que Dieu a conclue avec vos pĂšres, quand il disait Ă  Abraham : ‘En ta descendance seront bĂ©nies toutes les familles de la terre.’
C’est pour vous d’abord que Dieu a suscitĂ© son Serviteur, et il l’a envoyĂ© vous bĂ©nir, pourvu que chacun de vous se dĂ©tourne de sa mĂ©chancetĂ©. »

Psaume 8,4-5.6-7.8-9.
À voir ton ciel, ouvrage de tes doigts,
la lune et les Ă©toiles que tu fixas,
Qu'est-ce que l'homme pour que tu penses Ă  lui,
le fils d'un homme, que tu en prennes souci ?

Tu l'as voulu un peu moindre qu'un dieu,
le couronnant de gloire et d'honneur ;
tu l'Ă©tablis sur les Ɠuvres de tes mains,
tu mets toute chose Ă  ses pieds.

Les troupeaux de bƓufs et de brebis,
et mĂȘme les bĂȘtes sauvages,
les oiseaux du ciel et les poissons de la mer,
tout ce qui va son chemin dans les eaux.



Évangile de JĂ©sus-Christ selon saint Luc 24,35-48.
En ce temps-lĂ , les disciples qui rentraient d’EmmaĂŒs racontaient aux onze ApĂŽtres et Ă  leurs compagnons ce qui s’était passĂ© sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaĂźtre par eux Ă  la fraction du pain.
Comme ils en parlaient encore, lui-mĂȘme fut prĂ©sent au milieu d’eux, et leur dit : « La paix soit avec vous ! »
Saisis de frayeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit.
JĂ©sus leur dit : « Pourquoi ĂȘtes-vous bouleversĂ©s ? Et pourquoi ces pensĂ©es qui surgissent dans votre cƓur ?
Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai. »
AprĂšs cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds.
Dans leur joie, ils n’osaient pas encore y croire, et restaient saisis d’étonnement. JĂ©sus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose Ă  manger ? »
Ils lui présentÚrent une part de poisson grillé
qu’il prit et mangea devant eux.
Puis il leur dĂ©clara : « Voici les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : Il faut que s’accomplisse tout ce qui a Ă©tĂ© Ă©crit Ă  mon sujet dans la loi de MoĂŻse, les ProphĂštes et les Psaumes. »
Alors il ouvrit leur intelligence Ă  la comprĂ©hension des Écritures.
Il leur dit : « Ainsi est-il Ă©crit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisiĂšme jour,
et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem.
À vous d’en ĂȘtre les tĂ©moins. »



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Commentaire du jour : Saint Pierre Chrysologue
« Touchez-moi, regardez »



 
©Evangelizo.org 2001-2018