« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le vendredi de la 5e semaine de CarĂȘme

Livre de Jérémie 20,10-13.
Moi, JĂ©rĂ©mie, j’entends les calomnies de la foule : « DĂ©noncez-le ! Allons le dĂ©noncer, celui-lĂ , l’Épouvante-de-tous-cĂŽtĂ©s. » Tous mes amis guettent mes faux pas, ils disent : « Peut-ĂȘtre se laissera-t-il sĂ©duire
 Nous rĂ©ussirons, et nous prendrons sur lui notre revanche ! »
Mais le Seigneur est avec moi, tel un guerrier redoutable : mes persĂ©cuteurs trĂ©bucheront, ils ne rĂ©ussiront pas. Leur dĂ©faite les couvrira de honte, d’une confusion Ă©ternelle, inoubliable.
Seigneur de l’univers, toi qui scrutes l’homme juste, toi qui vois les reins et les cƓurs, fais-moi voir la revanche que tu leur infligeras, car c’est à toi que j’ai remis ma cause.
Chantez le Seigneur, louez le Seigneur : il a délivré le malheureux de la main des méchants.

Psaume 18(17),2-3.5-6.7.
Je t'aime, Seigneur, ma force :
Seigneur, mon roc, ma forteresse,
Dieu mon libérateur, le rocher qui m'abrite,
mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !

Les liens de la mort m'entouraient,
le torrent fatal m'Ă©pouvantait ;
des liens infernaux m'Ă©treignaient :
j'Ă©tais pris aux piĂšges de la mort.

Dans mon angoisse, j'appelai le Seigneur ;
vers mon Dieu, je lançai un cri ;
de son temple il entend ma voix :
mon cri parvient Ă  ses oreilles.


Évangile de JĂ©sus-Christ selon saint Jean 10,31-42.
En ce temps-lĂ , de nouveau, des Juifs prirent des pierres pour lapider JĂ©sus.
Celui-ci reprit la parole : « J’ai multipliĂ© sous vos yeux les Ɠuvres bonnes qui viennent du PĂšre. Pour laquelle de ces Ɠuvres voulez-vous me lapider ? »
Ils lui rĂ©pondirent : « Ce n’est pas pour une Ɠuvre bonne que nous voulons te lapider, mais c’est pour un blasphĂšme : tu n’es qu’un homme, et tu te fais Dieu. »
JĂ©sus leur rĂ©pliqua : « N’est-il pas Ă©crit dans votre Loi : ‘J’ai dit : Vous ĂȘtes des dieux ?’
Elle les appelle donc des dieux, ceux Ă  qui la parole de Dieu s’adressait, et l’Écriture ne peut pas ĂȘtre abolie.
Or, celui que le PĂšre a consacrĂ© et envoyĂ© dans le monde, vous lui dites : “Tu blasphĂšmes”, parce que j’ai dit : “Je suis le Fils de Dieu”.
Si je ne fais pas les Ɠuvres de mon Pùre, continuez à ne pas me croire.
Mais si je les fais, mĂȘme si vous ne me croyez pas, croyez les Ɠuvres. Ainsi vous reconnaĂźtrez, et de plus en plus, que le PĂšre est en moi, et moi dans le PĂšre. »
Eux cherchaient de nouveau Ă  l’arrĂȘter, mais il Ă©chappa Ă  leurs mains.
Il repartit de l’autre cĂŽtĂ© du Jourdain, Ă  l’endroit oĂč, au dĂ©but, Jean baptisait ; et il y demeura.
Beaucoup vinrent Ă  lui en dĂ©clarant : « Jean n’a pas accompli de signe ; mais tout ce que Jean a dit de celui-ci Ă©tait vrai. »
Et lĂ , beaucoup crurent en lui.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Commentaire du jour : Odes de Salomon
« Ils cherchaient de nouveau Ă  l'arrĂȘter, mais il leur Ă©chappa »



 
©Evangelizo.org 2001-2018