« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le vendredi de la 1re semaine de CarĂȘme

Livre d'ÉzĂ©chiel 18,21-28.
Ainsi parle le Seigneur Dieu : Si le mĂ©chant se dĂ©tourne de tous les pĂ©chĂ©s qu’il a commis, s’il observe tous mes dĂ©crets, s’il pratique le droit et la justice, c’est certain, il vivra, il ne mourra pas.
On ne se souviendra d’aucun des crimes qu’il a commis, il vivra Ă  cause de la justice qu’il a pratiquĂ©e.
Prendrais-je donc plaisir Ă  la mort du mĂ©chant – oracle du Seigneur Dieu –, et non pas plutĂŽt Ă  ce qu’il se dĂ©tourne de sa conduite et qu’il vive ?
Mais le juste, s’il se dĂ©tourne de sa justice et fait le mal en imitant toutes les abominations du mĂ©chant, il le ferait et il vivrait ? Toute la justice qu’il avait pratiquĂ©e, on ne s’en souviendra plus : Ă  cause de son infidĂ©litĂ© et de son pĂ©chĂ©, il mourra !
Et pourtant vous dites : “La conduite du Seigneur n’est pas la bonne”. Écoutez donc, fils d’IsraĂ«l : est-ce ma conduite qui n’est pas la bonne ? N’est-ce pas plutĂŽt la vĂŽtre ?
Si le juste se dĂ©tourne de sa justice, commet le mal, et meurt dans cet Ă©tat, c’est Ă  cause de son mal qu’il mourra.
Si le méchant se détourne de sa méchanceté pour pratiquer le droit et la justice, il sauvera sa vie.
Il a ouvert les yeux et s’est dĂ©tournĂ© de ses crimes. C’est certain, il vivra, il ne mourra pas. »

Psaume 130(129),1-2.3-4.5-6ab.7bc-8.
Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
Seigneur, Ă©coute mon appel !
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma priĂšre !

Si tu retiens les fautes, Seigneur
Seigneur, qui subsistera ?
Mais prĂšs de toi se trouve le pardon
pour que l'homme te craigne.

J'espĂšre le Seigneur de toute mon Ăąme ;
je l'espĂšre, et j'attends sa parole.
Mon Ăąme attend le Seigneur
plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Oui, prĂšs du Seigneur, est l'amour ;
prĂšs de lui, abonde le rachat.
C'est lui qui rachÚtera Israël
de toutes ses fautes.



Évangile de JĂ©sus-Christ selon saint Matthieu 5,20-26.
En ce temps-lĂ , JĂ©sus disait Ă  ses disciples : « Je vous le dis : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.
Vous avez appris qu’il a Ă©tĂ© dit aux anciens : ‘Tu ne commettras pas de meurtre’, et si quelqu'un commet un meurtre, il devra passer en jugement.
Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colĂšre contre son frĂšre devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frĂšre, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la gĂ©henne de feu.
Donc, lorsque tu vas prĂ©senter ton offrande Ă  l’autel, si, lĂ , tu te souviens que ton frĂšre a quelque chose contre toi,
laisse ton offrande, lĂ , devant l’autel, va d’abord te rĂ©concilier avec ton frĂšre, et ensuite viens prĂ©senter ton offrande.
Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour Ă©viter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison.
Amen, je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payĂ© jusqu’au dernier sou. »



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Commentaire du jour : Saint Cyrille de JĂ©rusalem
Le carĂȘme : « temps favorable » de la confession et du pardon avant d'approcher de l'autel du Seigneur



 
©Evangelizo.org 2001-2017