« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

FĂȘte des saints Cyrille, moine, et MĂ©thode, Ă©vĂȘque, patrons de l'Europe

Livre des Actes des ApĂŽtres 13,46-49.
En ces jours-lĂ , Ă  Antioche de Pisidie, Paul et BarnabĂ© dĂ©clarĂšrent aux Juifs avec assurance : « C’est Ă  vous d’abord qu’il Ă©tait nĂ©cessaire d’adresser la parole de Dieu. Puisque vous la rejetez et que vous-mĂȘmes ne vous jugez pas dignes de la vie Ă©ternelle, eh bien ! nous nous tournons vers les nations paĂŻennes.
C’est le commandement que le Seigneur nous a donné : ‘J’ai fait de toi la lumiĂšre des nations pour que, grĂące Ă  toi, le salut parvienne jusqu’aux extrĂ©mitĂ©s de la terre.’ »
En entendant cela, les païens étaient dans la joie et rendaient gloire à la parole du Seigneur ; tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle devinrent croyants.
Ainsi la parole du Seigneur se répandait dans toute la région.

Psaume 117(116),1.2.
Louez le Seigneur, tous les peuples ;
fĂȘtez-le, tous les pays !

Son amour envers nous s'est montré le plus fort ;
éternelle est la fidélité du Seigneur !



Évangile de JĂ©sus-Christ selon saint Luc 10,1-9.
En ce temps-lĂ , parmi les disciples, le Seigneur en dĂ©signa encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localitĂ© oĂč lui-mĂȘme allait se rendre.
Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maĂźtre de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.
Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.
Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales, et ne saluez personne en chemin.
Mais dans toute maison oĂč vous entrerez, dites d’abord : ‘Paix Ă  cette maison.’
S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous.
Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mĂ©rite son salaire. Ne passez pas de maison en maison.
Dans toute ville oĂč vous entrerez et oĂč vous serez accueillis, mangez ce qui vous est prĂ©sentĂ©.
GuĂ©rissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur : “Le rĂšgne de Dieu s’est approchĂ© de vous.” »



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Commentaire du jour : Saint Jean-Paul II
L'Orient et l'Occident, les deux poumons du corps de l'Église



 
©Evangelizo.org 2001-2017