« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le lundi de la 8e semaine du temps ordinaire

Livre de l'Ecclésiastique 17,24-29.
À ceux qui se repentent, Dieu ouvre le chemin du retour ; il rĂ©conforte ceux qui manquent de persĂ©vĂ©rance.
Convertis-toi au Seigneur, et renonce à tes péchés ; mets-toi devant lui pour prier, et diminue tes occasions de chute.
Reviens vers le TrĂšs-Haut et dĂ©tourne-toi de l’injustice, – c’est lui qui conduit des tĂ©nĂšbres Ă  la lumiĂšre de la vie – ; les actions abominables, dĂ©teste-les.
Qui pourra célébrer le TrÚs-Haut dans le séjour des morts, remplacer les vivants qui lui rendent gloire ?
La louange est enlevĂ©e au mort puisqu’il n’est plus ; c’est le vivant, le bien-portant, qui cĂ©lĂ©brera le Seigneur.
Qu’elle est grande, la misĂ©ricorde du Seigneur, qu’il est grand, son pardon pour ceux qui se convertissent Ă  lui !

Psaume 32(31),1-2.5.6.7.
Heureux l'homme dont la faute est enlevée,
et le péché remis !
Heureux l'homme dont le Seigneur ne retient pas l'offense,
dont l'esprit est sans fraude !

Je t'ai fait connaĂźtre ma faute,
je n'ai pas caché mes torts.
J'ai dit : « Je rendrai grùce au Seigneur
en confessant mes péchés. »

Et toi, tu as enlevé
l'offense de ma faute.
Ainsi chacun des tiens te priera
aux heures décisives ;
mĂȘme les eaux qui dĂ©bordent
ne peuvent l'atteindre.

Tu es un refuge pour moi,
mon abri dans la détresse ;
de chants de délivrance,
tu m'as entouré.



Évangile de JĂ©sus Christ selon saint Marc 10,17-27.
En ce temps-là, Jésus se mettait en route quand un homme accourut et, tombant à ses genoux, lui demanda : « Bon Maßtre, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle en héritage ? »
JĂ©sus lui dit : « Pourquoi dire que je suis bon ? Personne n’est bon, sinon Dieu seul.
Tu connais les commandements : ‘Ne commets pas de meurtre, ne commets pas d’adultĂšre, ne commets pas de vol, ne porte pas de faux tĂ©moignage, ne fais de tort Ă  personne, honore ton pĂšre et ta mĂšre.’ »
L’homme rĂ©pondit : « MaĂźtre, tout cela, je l’ai observĂ© depuis ma jeunesse. »
JĂ©sus posa son regard sur lui, et il l’aima. Il lui dit : « Une seule chose te manque : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trĂ©sor au ciel. Puis viens, suis-moi. »
Mais lui, à ces mots, devint sombre et s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.
Alors JĂ©sus regarda autour de lui et dit Ă  ses disciples : « Comme il sera difficile Ă  ceux qui possĂšdent des richesses d’entrer dans le royaume de Dieu ! »
Les disciples Ă©taient stupĂ©faits de ces paroles. JĂ©sus reprenant la parole leur dit : « Mes enfants, comme il est difficile d’entrer dans le royaume de Dieu !
Il est plus facile Ă  un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »
De plus en plus dĂ©concertĂ©s, les disciples se demandaient entre eux : « Mais alors, qui peut ĂȘtre sauvé ? »
JĂ©sus les regarde et dit : « Pour les hommes, c’est impossible, mais pas pour Dieu ; car tout est possible Ă  Dieu. »



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Commentaire du jour : LĂ©on XIII
« Suis-moi »



 
©Evangelizo.org 2001-2017