« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le jeudi de la 1ère semaine de l'Avent
Commentaire du jour
Origène (v. 185-253), prêtre et théologien
Homélies sur St Luc, n° 26, 4-5 (trad. SC 87, p. 341 rev. Delhougne)

Fondé sur le roc, le Christ

      Quand vous affrontez courageusement les tentations, ce n'est pas la tentation qui vous rend fidèles et constants ; elle rĂ©vèle seulement les vertus de constance et de courage qui Ă©taient dĂ©jĂ  en vous, mais de façon cachĂ©e. « Penses-tu, dit le Seigneur, que j'avais un autre but, en parlant ainsi, que de faire apparaĂ®tre ta justice ? Â» (Jb 40,3 LXX) Et il dit ailleurs : « Je t'ai affligĂ© et je t'ai fait sentir la faim pour manifester ce que tu avais dans le cĹ“ur Â» (Dt 8,3-5).

      De la mĂŞme manière, la tempĂŞte ne rend pas solide l'Ă©difice bâti sur le sable. Si tu veux bâtir, que ce soit sur la pierre. Alors, quand la tempĂŞte se lèvera, elle ne renversera pas ce qui est fondĂ© sur la pierre ; mais pour ce qui vacille sur le sable, elle montre aussitĂ´t que ses fondations ne valent rien. C'est pourquoi, avant que s'Ă©lève la tempĂŞte, que se dĂ©chaĂ®nent les rafales de vent, que dĂ©bordent les torrents, tandis que tout demeure encore en silence, tournons toute notre attention sur le fondement de l'Ă©difice, construisons notre demeure avec les pierres variĂ©es et solides des commandements de Dieu. Et quand la persĂ©cution se dĂ©chaĂ®nera et qu'une tourmente cruelle s'Ă©lèvera contre les chrĂ©tiens, nous pourrons montrer que notre Ă©difice est fondĂ© sur la pierre, le Christ JĂ©sus (1Co 3,11).



 
©Evangelizo.org 2001-2017