« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le mercredi de la 23e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Bienheureux Paul VI, pape de 1963-1978
Exhortation apostolique « Sur la joie chrétienne » (trad. DC 1677 1/6/75, p. 503)

« Regardant ses disciples, Jésus dit : 'Heureux vous les pauvres : le Royaume de Dieu est à vous' »

      Il importe de bien saisir le secret de la joie insondable qui habite JĂ©sus et qui lui est propre... Si JĂ©sus rayonne une telle paix, une telle assurance, une telle allĂ©gresse, une telle disponibilitĂ©, c'est Ă  cause de l'amour ineffable dont il se sait aimĂ© de son Père. Lors de son baptĂŞme sur les bords du Jourdain, cet amour, prĂ©sent dès le premier instant de son incarnation, est manifestĂ© : « Tu es mon Fils bien-aimĂ© ; tu as toute ma faveur Â» (Lc 3,22). Cette certitude est insĂ©parable de la conscience de JĂ©sus. C'est une prĂ©sence qui ne le laisse jamais seul (Jn 16,32). C'est une connaissance intime qui le comble : « Le Père me connaĂ®t et je connais le Père Â» (Jn 10,15). C'est un Ă©change incessant et total : « Tout ce qui est Ă  moi est Ă  toi, et ce qui est Ă  toi est Ă  moi Â» (Jn 17,10)... « Tu m'as aimĂ© avant la fondation du monde Â» (Jn 17,24). Il y a lĂ  une relation incommunicable d'amour, qui se confond avec son existence de Fils et qui est le secret de la vie trinitaire : le Père y apparaĂ®t comme celui qui se donne au Fils, sans rĂ©serve et sans intermittence, dans un Ă©lan de gĂ©nĂ©rositĂ© joyeuse, et le Fils, celui qui se donne de la mĂŞme façon au Père, avec un Ă©lan de gratitude joyeuse, dans l'Esprit Saint.

      Et voilĂ  que les disciples, et tous ceux qui croient dans le Christ, sont appelĂ©s Ă  participer Ă  cette joie. JĂ©sus veut qu'ils aient en eux-mĂŞmes sa joie en plĂ©nitude (Jn 17,13) : « Je leur ai rĂ©vĂ©lĂ© ton nom et le leur rĂ©vĂ©lerai, pour que l'amour dont tu m'as aimĂ© soit en eux et moi aussi en eux Â» (Jn 17,26).

      La joie de demeurer dans l'amour de Dieu commence dès ici-bas. C'est celle du Royaume de Dieu. Mais elle est accordĂ©e sur un chemin escarpĂ©, qui demande une confiance totale dans le Père et dans le Fils, et une prĂ©fĂ©rence donnĂ©e au Royaume. Le message de JĂ©sus promet avant tout la joie, cette joie exigeante ; ne s'ouvre-t-il pas par les BĂ©atitudes ? « Heureux, vous les pauvres, car le royaume des cieux est Ă  vous. Heureux vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiĂ©s. Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous rirez Â».



 
©Evangelizo.org 2001-2017