┬ź Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie ├ęternelle ┬╗ Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Dix-neuvi├Ęme dimanche du temps ordinaire
Commentaire du jour
Orig├Ęne (v. 185-253), pr├¬tre et th├ęologien
Commentaire sur l'├ęvangile de Matthieu 11, 6 ; PG 13, 919 (trad. Orval rev.; cf SC 162, p. 299)

┬ź┬áVraiment, tu es le Fils de Dieu┬á┬╗

      Lorsque nous aurons tenu bon durant les longues heures de la nuit obscure qui r├Ęgne dans les moments d'├ępreuve, quand nous aurons lutt├ę de notre mieux..., soyons s├╗rs que vers la fin de la nuit, ┬ź lorsque la nuit sera avanc├ęe et que poindra le jour ┬╗ (Rm 13,12), le Fils de Dieu viendra pr├Ęs de nous, en marchant sur les flots. Lorsque nous le verrons appara├«tre ainsi, nous serons saisis de trouble jusqu'au moment o├╣ nous comprendrons clairement que c'est le Sauveur qui est venu parmi nous. Croyant encore voir un fant├┤me, nous crierons de frayeur, mais lui nous dira aussit├┤t : ┬ź Ayez confiance, c'est moi, n'ayez pas peur ┬╗.

      Peut-├¬tre que ces mots rassurants feront surgir en nous un Pierre en route vers la perfection, qui descendra de la barque, certain d'avoir ├ęchapp├ę ├á l'├ępreuve qui le secouait. Tout d'abord, son d├ęsir d'aller au-devant de J├ęsus le fera marcher sur les eaux. Mais sa foi ├ętant encore peu assur├ęe et lui-m├¬me dans le doute, il remarquera la ┬ź force du vent ┬╗, il prendra peur et commencera ├á couler. Pourtant il ├ęchappera ├á ce malheur car il lancera vers J├ęsus ce grand cri : ┬ź Seigneur, sauve-moi ! ┬╗ Et ├á peine cet autre Pierre aura-t-il fini de dire ┬ź Seigneur sauve-moi ! ┬╗ que le Verbe ├ętendra la main pour lui porter secours, et le saisira au moment o├╣ il commencera ├á couler, lui reprochant son peu de foi et ses doutes. Note cependant qu'il n'a pas dit : ┬ź Incr├ędule ┬╗ mais ┬ź homme de peu de foi ┬╗, et qu'il est ├ęcrit : ┬ź Pourquoi as-tu dout├ę ? ┬╗, c'est-├á-dire : ┬ź Tu avais bien un peu de foi, mais tu t'es laiss├ę entra├«ner dans le sens contraire ┬╗. Et l├á-dessus, J├ęsus et Pierre remonteront dans la barque, le vent se calmera et les passagers, comprenant ├á quels dangers ils ont ├ęchapp├ę, adoreront J├ęsus en disant : ┬ź Vraiment, tu es le Fils de Dieu ┬╗. Ces paroles-l├á, ce ne sont que les disciples proches de J├ęsus dans la barque qui les disent.



 
©Evangelizo.org 2001-2017