« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le lundi de la 15e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), prĂȘtre Ă  Antioche puis Ă©vĂȘque de Constantinople, docteur de l'Église
Homélie 45 sur les Actes des ApÎtres ; PG 60, 318-320 (trad. Brésard, 2000 ans A, p. 184)

« Celui qui donnera Ă  boire, mĂȘme un simple verre d'eau fraĂźche...ne perdra pas sa rĂ©compense »

      Â« J'Ă©tais un Ă©tranger, dit le Christ, et vous m'avez accueilli Â» (Mt 25,35). Et encore : « Chaque fois que vous l'avez fait Ă  l'un de ces petits, c'est Ă  moi que vous l'avez fait Â» (Mt 25,40). Puisqu'il s'agit d'un croyant et d'un frĂšre, mĂȘme s'il s'agit du plus petit, c'est le Christ qui entre avec lui. Ouvre ta maison, reçois-le. « Qui reçoit un prophĂšte en sa qualitĂ© de prophĂšte, recevra une rĂ©compense de prophĂšte Â»... Voici les sentiments qu'on doit avoir en recevant les Ă©trangers : l'empressement, la joie, la gĂ©nĂ©rositĂ©. L'Ă©tranger est toujours timide et honteux. Si son hĂŽte ne le reçoit pas avec joie, il se retire en se sentant mĂ©prisĂ©, car il est pire d'ĂȘtre reçu de la sorte que de ne pas ĂȘtre reçu du tout.

      Aie donc une maison oĂč le Christ trouve sa demeure. Dis : « Voici la chambre du Christ. Voici la demeure qui lui est rĂ©servĂ©e Â». MĂȘme si elle est trĂšs simple, il ne la dĂ©daignera pas. Le Christ est nu, Ă©tranger ; il ne lui faut qu'un toit. Donne-lui au moins cela ; ne sois pas cruel et inhumain. Toi qui montres tant d'ardeur pour les biens matĂ©riels, ne reste pas froid pour les richesses de l'esprit... Tu as un local pour ta voiture, et tu n'en aurais aucun pour le Christ vagabond ? Abraham recevait les Ă©trangers lĂ  oĂč il demeurait (Gn 18). Sa femme les traitait comme si elle Ă©tait la servante, et eux, les maĂźtres. Ni l'un ni l'autre ne savaient qu'ils recevaient le Christ, qu'ils accueillaient des anges. S'ils l'avaient su, ils se seraient dĂ©pouillĂ©s de tout. Nous qui savons reconnaĂźtre le Christ, montrons encore plus d'empressement qu'eux qui croyaient ne recevoir que des hommes.



 
©Evangelizo.org 2001-2018