« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Cinquième dimanche de Pâques
Commentaire du jour
Saint Bernard (1091-1153), moine cistercien et docteur de l'Église
Traité sur les degrés d'humilité, ch. 1-2

« Pour aller où je vais, vous savez le chemin »

      Â« Je suis la voie, la vĂ©ritĂ© et la vie. Â» La voie, c'est l'humilitĂ©, qui conduit Ă  la vĂ©ritĂ©. L'humilitĂ©, c'est la peine ; la vĂ©ritĂ© est le fruit de la peine. Tu diras : d'oĂą est-ce que je sais qu'il parle de l'humilitĂ© puisqu'il dit simplement : « Je suis la voie Â» ? C'est lui-mĂŞme qui te rĂ©pond quand il ajoute : « Apprenez de moi que je suis doux et humble de cĹ“ur Â» (Mt 11,29). Il se propose donc comme exemple d'humilitĂ© et de douceur. Si tu l'imites, tu ne marcheras pas dans les tĂ©nèbres, mais tu auras la lumière de la vie (Jn 8,12). Qu'est-ce que la lumière de la vie sinon la vĂ©ritĂ© ? Elle illumine tout homme venant en ce monde (Jn 1,9) ; elle lui montre la vraie voie...

      Je vois le chemin, c'est l'humilitĂ© ; je dĂ©sire le fruit, c'est la vĂ©ritĂ©. Mais que faire si la route est trop difficile pour que je puisse arriver au but que je dĂ©sire ? Écoutez sa rĂ©ponse : « Je suis moi-mĂŞme le chemin, c'est-Ă -dire le viatique qui te soutiendra le long de cette route Â». Ă€ ceux qui se trompent et ne connaissent pas le chemin, il crie : « C'est moi qui suis la voie Â» ; Ă  ceux qui doutent et ne croient pas : « C'est moi qui suis la vĂ©ritĂ© Â» ; Ă  ceux qui montent dĂ©jĂ  mais se fatiguent : « C'est moi qui suis la vie Â». Écoutez encore ceci : « Je te bĂ©nis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d'avoir cachĂ© cela — cette vĂ©ritĂ© secrète — aux sages et aux intelligents, c'est-Ă -dire aux orgueilleux, et de l'avoir rĂ©vĂ©lĂ© aux tout petits, c'est-Ă -dire aux humbles Â» (Lc 10,21)...

      Ă‰coutez la vĂ©ritĂ© dire Ă  ceux qui la cherchent : « Venez Ă  moi, vous qui me dĂ©sirez et vous serez rassasiĂ©s de mes fruits Â» (Eccl 24,19) et encore « Venez Ă  moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et je vous soulagerai Â» (Mt 11,28). Venez, dit-il. OĂą ? Ă€ moi, la vĂ©ritĂ©. Par oĂą ? Par le chemin de l'humilitĂ©.



 
©Evangelizo.org 2001-2017