« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Solennité de saint Joseph, époux de la Vierge Marie, patron de l'Église universelle
Commentaire du jour
Saint Jean-Paul II (1920-2005), pape
Exhortation apostolique « Redemptoris custos », 4 (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana)

« Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l'Ange du Seigneur lui avait prescrit »

      Au dĂ©but de son pèlerinage de foi, la foi de Marie rencontre la foi de Joseph. Si Élisabeth a dit de la Mère du RĂ©dempteur : « Bienheureuse celle qui a cru Â» (Lc 1,45), on peut en un sens attribuer aussi cette bĂ©atitude Ă  Joseph, car il a rĂ©pondu affirmativement Ă  la Parole de Dieu quand elle lui a Ă©tĂ© transmise en ce moment dĂ©cisif. Joseph, il est vrai, n'a pas rĂ©pondu Ă  l'annonce de l'ange comme Marie, mais il « fit ce que l'Ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son Ă©pouse Â». Ce qu'il a fait est pure « obĂ©issance de la foi Â» (Rm 1,5).

      On peut dire que ce qu'a fait Joseph l'unit d'une manière toute spĂ©ciale Ă  la foi de Marie ; il a acceptĂ© comme une vĂ©ritĂ© venant de Dieu ce qu'elle avait dĂ©jĂ  acceptĂ© lors de l'Annonciation. Le Concile Vatican II dit : « Ă€ Dieu qui rĂ©vèle est due l'obĂ©issance de la foi par laquelle l'homme s'en remet tout entier et librement Ă  Dieu dans un complet hommage d'intelligence et de volontĂ© Ă  Dieu qui rĂ©vèle et dans un assentiment volontaire Ă  la rĂ©vĂ©lation qu'il fait Â» (Dei Verbum, 5). Cette phrase, qui touche Ă  l'essence mĂŞme de la foi, s'applique parfaitement Ă  Joseph de Nazareth.

      Il est devenu donc d'une façon singulière le dĂ©positaire du mystère « tenu cachĂ© depuis les siècles en Dieu Â» (Ep 3,9), de mĂŞme que Marie l'est devenue en ce moment dĂ©cisif appelĂ© par l'apĂ´tre Paul « la plĂ©nitude du temps Â», lorsque « Dieu envoya son Fils, nĂ© d'une femme... afin de racheter les sujets de la Loi, pour leur confĂ©rer l'adoption filiale Â» (Ga 4,4-5)... Joseph est, avec Marie, le premier dĂ©positaire de ce mystère divin... En ayant devant les yeux le texte des deux Ă©vangĂ©listes Matthieu et Luc, on peut dire Ă©galement que Joseph est le premier Ă  participer Ă  la foi de la Mère de Dieu et qu'ainsi il soutient son Ă©pouse dans la foi Ă  l'Annonciation divine ; il est placĂ© le premier par Dieu sur le chemin du pèlerinage de foi de Marie... Le chemin personnel de Joseph, son pèlerinage de foi, se conclura le premier... ; cependant, le chemin de foi de Joseph suit la mĂŞme direction.



 
©Evangelizo.org 2001-2017