« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le jeudi de la 27e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Julienne de Norwich (1342-après 1416), recluse anglaise
Révélations de l'amour divin, ch. 6 (trad. cf Cerf 1992, p. 53)

« Cherchez : vous trouverez »

      Il m'est venu Ă  l'esprit comment nous prions d'habitude, comment par ignorance et manque d'expĂ©rience de l'amour, nous recourons Ă  de multiples demandes. J'ai compris en vĂ©ritĂ© que Dieu est plus glorifiĂ© et prend plus de plaisir quand nous le prions par simple confiance en sa bontĂ©... Tous les moyens que nous mettons en Ĺ“uvre pour prier, c'est trop peu ; ce n'est pas rendre pleinement gloire Ă  Dieu. Car tout est inclus en sa bontĂ© ; absolument rien n'y fait dĂ©faut...

      La prière la plus haute c'est la connaissance de la bontĂ© de Dieu, qui s'abaisse jusqu'Ă  nos besoins les plus bas. C'est elle, l'Ă©tincelle de notre âme ; elle la vivifie ; elle la fait croĂ®tre en grâce et en vertu. Elle est l'attribut divin le plus proche de notre pauvre nature, le plus prompt en grâce. C'est cette grâce mĂŞme que notre âme cherche et cherchera toujours, jusqu'Ă  ce que nous connaissions vraiment que notre Dieu nous a tous enclos en lui...

      Lui, le Très-Haut, aime notre âme si prĂ©cieusement qu'un tel amour dĂ©passe la connaissance de toute crĂ©ature ; aucune crĂ©ature ne peut savoir avec quelle intensitĂ©, quelle douceur, quelle tendresse notre crĂ©ateur nous aime. Cependant nous pouvons, avec sa grâce et son secours, contempler spirituellement, dans l'Ă©merveillement continuel, cet amour haut, dĂ©bordant, sans mesure, que notre Seigneur a pour nous en sa bontĂ©. Et c'est pourquoi nous pouvons demander avec une humble confiance tout ce que nous voulons, car notre volontĂ© naturelle est de possĂ©der Dieu et le bon vouloir de Dieu est de nous possĂ©der. Jamais nous ne cesserons de vouloir et de dĂ©sirer ainsi, jusqu'Ă  ce que nous possĂ©dions Dieu dans la plĂ©nitude de la joie.



 
©Evangelizo.org 2001-2018