« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le jeudi de la 25e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Isaac le Syrien (7e siĂšcle), moine prĂšs de Mossoul
Discours spirituels, 1Úre série, n° 20 (trad. Touraille, DDB 1981, p.137)

HĂ©rode cherchait Ă  voir JĂ©sus

       Comment les ĂȘtres crĂ©Ă©s pouvaient-ils contempler Dieu ? La vision de Dieu est si terrible que MoĂŻse lui-mĂȘme dit qu'il craint et tremble. En effet, quand la gloire de Dieu est apparue sur le mont SinaĂŻ (Ex 20), la montagne fumait et tremblait de peur sous le coup de la rĂ©vĂ©lation ; les bĂȘtes qui approchaient ses pentes mouraient. Les fils d'IsraĂ«l se sont prĂ©parĂ©s ; ils se sont purifiĂ©s pendant trois jours suivant l'ordre de MoĂŻse, afin d'ĂȘtre dignes d'entendre la voix de Dieu et de voir sa rĂ©vĂ©lation. Or quand le temps est venu, ils n'ont pu ni assumer la vision de sa lumiĂšre, ni recevoir la force de sa voix de tonnerre.



        Mais maintenant qu'il a dĂ©versĂ© sa grĂące sur le monde par son avĂšnement, ce n'est pas dans un tremblement de terre, ni dans le feu, ni en s'annonçant d'une voix terrible et forte qu'il est descendu, mais comme la rosĂ©e sur la toison (Jg 6,37), comme une goutte qui tombe doucement sur la terre. C'est sous une autre forme qu'il est venu parmi nous. Il a en effet recouvert sa grandeur du voile de la chair. Il a fait de celle-ci un trĂ©sor ; il a vĂ©cu parmi nous dans cette chair que sa volontĂ© s'Ă©tait formĂ©e dans le sein de la Vierge Marie, la MĂšre de Dieu, pour que le voyant de notre race et vivant parmi nous, nous ne soyons pas troublĂ©s par la peur en le contemplant. C'est pourquoi ceux qui se sont entourĂ©s du vĂȘtement dans lequel le CrĂ©ateur est apparu, en ce corps dont il s'est couvert, ont revĂȘtu le Christ lui-mĂȘme (Ga 3,27). Car ils ont dĂ©sirĂ© porter dans leur homme intĂ©rieur (Ep 3,16) la mĂȘme humilitĂ© avec laquelle le Christ s'est rĂ©vĂ©lĂ© Ă  sa crĂ©ation et a vĂ©cu en elle, comme il se rĂ©vĂšle maintenant Ă  ses serviteurs. Au lieu du vĂȘtement de l'honneur et de la gloire extĂ©rieurs, ils se sont parĂ©s de cette humilitĂ©.



 
©Evangelizo.org 2001-2018