¬ę Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie √©ternelle ¬Ľ Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le mercredi de la 22e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Sainte Th√©r√®se d'Avila (1515-1582), carm√©lite, docteur de l'√Čglise
Le Chemin de la perfection, ch. 24 (trad. Seuil 1961, p.152)

¬ę¬†Il sortit et se retira dans un endroit d√©sert¬†¬Ľ

¬†¬†¬†¬†¬†¬†Comment ne pas nous rappeler un Ma√ģtre comme celui qui nous a appris la pri√®re, qui nous l'a enseign√©e avec tant d'amour et avec un si vif d√©sir qu'elle nous soit profitable¬†? ... Vous savez qu'il nous enseigne √† prier dans la solitude. C'est ainsi que notre Seigneur faisait toujours, quand il priait, non que cela lui soit n√©cessaire, mais parce qu'il voulait nous donner l'exemple. Nous avons d√©j√† dit qu'on ne saurait parler en m√™me temps √† Dieu et au monde. Or ils ne font pas autre chose, ceux qui r√©citent des pri√®res et par ailleurs √©coutent ce qui se dit autour d'eux, ou s'arr√™tent aux pens√©es qui se pr√©sentent sans se pr√©occuper de les repousser.



¬†¬†¬†¬†¬†¬†Je ne parle pas de ces indispositions qui surviennent parfois, ni, surtout de la m√©lancolie ou de la faiblesse d'esprit qui affligent certaines personnes et les emp√™chent, malgr√© leurs efforts, de se recueillir. Il en est de m√™me pour ces orages int√©rieurs qui peuvent troubler quelquefois les fid√®les serviteurs de Dieu, mais que celui-ci permet pour leur plus grand bien. Dans leur affliction, ils cherchent en vain le calme. Quoi qu'ils fassent, ils ne peuvent pas √™tre attentifs aux pri√®res qu'ils prononcent. Leur esprit, loin de se fixer √† rien, s'en va tellement √† l'aventure qu'il semble en proie √† une sorte de fr√©n√©sie. A la peine qu'ils en √©prouvent, ils verront que ce n'est pas de leur faute ; qu'ils ne se tourmentent donc pas... Puisque leur √Ęme est malade, qu'ils s'appliquent √† lui procurer quelque repos et s'occupent de quelque autre Ňďuvre de vertu. Voil√† ce que doivent faire les personnes qui veillent sur eux-m√™mes et qui comprennent que l'on ne saurait parler √† Dieu et au monde en m√™me temps.



¬†¬†¬†¬†¬†¬†Ce qui d√©pend de nous, c'est d'essayer d'√™tre dans la solitude pour prier. Et plaise √† Dieu que cela suffise, je le r√©p√®te, pour comprendre en pr√©sence de qui nous sommes et quelle r√©ponse le Seigneur fait √† nos demandes¬†! Pensez-vous qu'il se taise, bien que nous ne l'entendions pas¬†? Non, certes. Il parle au cŇďur quand c'est le cŇďur qui le prie.



 
©Evangelizo.org 2001-2018