« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le lundi de la 21e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Concile Vatican II
Constitution sur l'Église dans le monde de ce temps « Gaudium et spes », § 83,1 ; 82,4

« Malheureux ĂȘtes-vous, guides aveugles »

      Pour construire la paix, la toute premiĂšre condition est l'Ă©limination des causes de discorde entre les hommes, car ce sont elles qui alimentent les guerres, Ă  commencer par les injustices. Beaucoup de celles-ci proviennent d'inĂ©galitĂ©s excessives d'ordre Ă©conomique, ainsi que du retard Ă  y apporter les remĂšdes nĂ©cessaires. D'autres naissent de l'esprit de domination, du mĂ©pris des personnes et, si nous recherchons les causes plus profondes, de l'envie, de la mĂ©fiance, de l'orgueil et des autres sentiments Ă©goĂŻstes. Comme l'homme ne peut pas supporter tant de dĂ©sordres, il s'ensuit que le monde, mĂȘme lorsqu'il ne connaĂźt pas les atrocitĂ©s de la guerre, n'en est pas moins continuellement agitĂ© par des rivalitĂ©s et des actes de violence. En outre, comme ces maux se retrouvent dans les rapports entre les nations elles-mĂȘmes, il est absolument indispensable que...les institutions internationales dĂ©veloppent et affermissent leur coopĂ©ration et leur coordination, et que l'on provoque sans se lasser la crĂ©ation d'organismes promoteurs de paix.

      L'Église du Christ, plongĂ©e dans les angoisses de notre temps..., n'abandonne pas pour autant une trĂšs ferme espĂ©rance. Elle veut, sans arrĂȘt, Ă  temps et Ă  contretemps, prĂ©senter Ă  notre Ă©poque le message qui lui vient des apĂŽtres : « Voici maintenant le temps favorable » de la conversion des cƓurs, « voici maintenant le jour du salut » (2Co 6,2).



 
©Evangelizo.org 2001-2018