« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le jeudi de la 19e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Saint Jean-Paul II (1920-2005), pape
Encyclique « Dives in misericordia », § 14 (trad.  copyright Libreria Editrice Vaticana)

« Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à soixante-dix fois sept fois »

      Le Christ souligne avec insistance la nĂ©cessitĂ© de pardonner aux autres : lorsque Pierre lui demande combien de fois il devrait pardonner Ă  son prochain, il lui indique le chiffre symbolique de « soixante-dix fois sept fois », voulant lui montrer ainsi qu'il devrait savoir pardonner Ă  tous et toujours.

      Il est Ă©vident qu'une exigence aussi gĂ©nĂ©reuse de pardon n'annule pas les exigences objectives de la justice. La justice bien comprise constitue pour ainsi dire le but du pardon. Dans aucun passage du message Ă©vangĂ©lique, le pardon, ni mĂȘme la misĂ©ricorde qui en est la source, ne signifient indulgence envers le mal, envers le scandale, envers le tort causĂ© ou les offenses... La rĂ©paration du mal et du scandale, le dĂ©dommagement du tort causĂ©, la satisfaction de l'offense sont conditions du pardon...

      La misĂ©ricorde toutefois a la force de confĂ©rer Ă  la justice un contenu nouveau, qui s'exprime de la maniĂšre la plus simple et la plus complĂšte dans le pardon. Le pardon en effet manifeste qu'en plus des processus...caractĂ©ristiques de la justice, l'amour est nĂ©cessaire pour que l'homme s'affirme comme tel. L'accomplissement des conditions de la justice est indispensable surtout pour que l'amour puisse rĂ©vĂ©ler son propre visage... L'Église estime Ă  juste titre que son devoir, que le but de sa mission, consistent Ă  assurer l'authenticitĂ© du pardon.



 
©Evangelizo.org 2001-2018