¬ę Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie √©ternelle ¬Ľ Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Dix-huitième dimanche du temps ordinaire
Commentaire du jour
Bienheureuse Teresa de Calcutta (1910-1997), fondatrice des SŇďurs Missionnaires de la Charit√©
The Word To Be Spoken, ch. 6 (trad. Jésus, celui qu'on invoque, p. 85)

¬ę Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient √† moi n'aura plus jamais faim ¬Ľ

¬†¬†¬†¬†¬†¬†Dans les √Čcritures, il est question de la tendresse de Dieu pour le monde, et nous lisons que ¬ę Dieu a tant aim√© le monde qu'il a donn√© son Fils ¬Ľ J√©sus (Jn 3,16) pour qu'il soit comme nous, et qu'il nous apporte la bonne nouvelle que Dieu est amour, que Dieu vous aime et qu'il m'aime. Dieu veut que nous nous aimions les uns les autres comme il aime chacun d'entre nous (cf Jn 13,34).



¬†¬†¬†¬†¬†¬†Nous savons tous, en regardant la croix, √† quel point J√©sus nous a aim√©s. Lorsque nous regardons l'eucharistie nous savons combien il nous aime maintenant. C'est pourquoi il s'est fait lui-m√™me ¬ę pain de vie ¬Ľ afin de satisfaire notre faim pour son amour, et puis, comme si ce n'√©tait pas suffisant pour lui, il s'est fait lui-m√™me l'affam√©, l'indigent, le sans-abri, afin que vous et moi puissions satisfaire sa faim pour notre amour humain. Car c'est pour cela que nous avons √©t√© cr√©√©s, pour aimer et √™tre aim√©s.



 
©Evangelizo.org 2001-2018