« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le jeudi de la 16e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Saint Augustin (354-430), évêque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église
Les Discours sur les psaumes, Ps 118, n° 20 ; CCL 40, 1730

« Beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez »

      Le prophète dit dans un psaume : « Mon âme languit après ton salut ; j'espère en ta parole » (118,81)... Qui exprime cet ardent désir sinon « la race choisie, le sacerdoce royal, la nation sainte, le peuple qui appartient à Dieu » (1P 2,9), chacun à son époque, dans tous ceux qui ont vécu, qui vivent et qui vivront, depuis l'origine du genre humain jusqu'à la fin de ce monde ?... C'est pourquoi le Seigneur lui-même a dit à ses disciples : « Beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez ». C'est donc leur voix qu'il faut reconnaître dans ce psaume... Ce désir n'a jamais cessé dans les saints et il ne cesse pas, maintenant encore, dans « le Corps du Christ qui est l'Église » (Col 1,18), jusqu'à ce que vienne « le Désiré de toutes les nations » (Ag 2,8 Vulg)...



      Les premiers temps de l'Église, avant l'enfantement de la Vierge, ont donc compté des saints qui désiraient la venue du Christ dans la chair ; et les temps où nous sommes depuis son Ascension comptent d'autres saints qui désirent la manifestation du Christ pour juger les vivants et les morts. Jamais, depuis le commencement jusqu'à la fin des temps, ce désir de l'Église n'a perdu de son ardeur, si ce n'est pendant que le Seigneur a vécu sur terre en compagnie de ses disciples.



 
©Evangelizo.org 2001-2018