¬ę Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie √©ternelle ¬Ľ Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le mardi de la 16e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Saint Rapha√ęl Arn√°iz Bar√≥n (1911-1938), moine trappiste espagnol
√Čcrits spirituels 10/04/1938 (trad. Cerf 2008, p. 404)

¬ę Celui qui fait la volont√© de mon P√®re qui est aux cieux, celui-l√† est pour moi un fr√®re, une sŇďur, une m√®re ¬Ľ

¬†¬†¬†¬†¬†¬†Vouloir seulement ce que Dieu veut est logique pour celui qui est vraiment amoureux de lui. En dehors de ses d√©sirs, nos d√©sirs n'existent pas, et si un seul existait, il existerait parce qu'il est conforme √† sa volont√©, et s'il ne l'√©tait pas, c'est qu'alors notre volont√© ne serait pas unie √† la sienne. Mais si vraiment nous sommes unis par l'amour √† sa volont√©, nous ne d√©sirerons rien qu'il ne d√©sire, nous n'aimerons rien qu'il n'aime et, tout abandonn√©s √† sa volont√©, quoi qu'il nous envoie, o√Ļ qu'il nous mette nous sera indiff√©rent. Tout ce qu'il voudra de nous nous sera, non seulement indiff√©rent, mais aussi, en plus, agr√©able.



      Je ne sais pas si je me trompe en tout ce que je dis ; je me soumets en tout à celui qui entend ces choses ; je dis seulement ce que je sens. Vraiment, je ne désire rien de plus que de l'aimer, et tout le reste je le remets entre ses mains. Que sa volonté s'accomplisse ! Chaque jour je suis plus heureux, dans mon complet abandon entre ses mains.



 
©Evangelizo.org 2001-2018