« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le vendredi de la 15e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
L'Épître dite de Barnabé (vers 130)
§ 15-16 (trad. Quéré, Pères apostoliques, p. 212s rev.)

« Il y a ici plus grand que le Temple »

      Au sujet du sabbat, il est écrit : « Vos fêtes de la nouvelle lune et vos sabbats, je ne les supporte pas » (Is 1,13). Considérez cette parole. « Ce ne sont pas les sabbats actuels qui me plaisent, mais celui que j'ai fait, où, ayant mis fin à l'univers, je ferai surgir un huitième jour, qui sera l'aube d'un monde nouveau. » Voilà pourquoi nous célébrons dans l'allégresse ce huitième jour, où Jésus est ressuscité des morts, s'est manifesté, puis est monté aux cieux.



      Au sujet du Temple, j'évoquerai l'erreur de ces malheureux qui, sous prétexte que c'était la maison de Dieu, ont mis leur espérance dans un édifice plutôt que dans le Dieu qui les a créés... Examinons s'il existe encore un temple pour Dieu. Oui, il en existe un et il est là où lui-même affirme le construire et l'orner. Car il est écrit : « A la fin de la semaine, il adviendra qu'un temple sera construit, avec magnificence, au nom du Seigneur » (cf Tb 14,5). Je constate donc que ce temple existe. Mais comment le construire au nom du Seigneur ? Écoutez. Avant que nous ayons la foi, notre cœur était une demeure fragile et caduque, semblable en vérité à un temple bâti de main d'homme. Il était rempli des cultes d'idoles, servait de repaire aux démons, tant nos entreprises allaient contre les desseins de Dieu.



      Mais « il sera bâti au nom du Seigneur ». Veillez à ce que ce temple soit construit « avec magnificence ». Comment ? En recevant la rémission des péchés, et en mettant notre espérance en son nom, nous devenons des hommes nouveaux, recréés comme à l'origine. Alors Dieu habite véritablement nos cœurs, qui forment sa demeure.



 
©Evangelizo.org 2001-2018