« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le mardi de la 15e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Catéchisme de l'Église catholique
§ 1427-1432

« Dès lors Jésus se mit à prêcher et à dire : 'Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche' » (Mt 4,17)

      JĂ©sus appelle Ă  la conversion. Cet appel est une partie essentielle de l'annonce du Royaume : « Les temps sont accomplis et le Royaume de Dieu est tout proche ; repentez-vous et croyez Ă  la Bonne Nouvelle Â» (Mc 1,15). Dans la prĂ©dication de l'Église cet appel s'adresse d'abord Ă  ceux qui ne connaissent pas encore le Christ et son Évangile. C'est pourquoi le baptĂŞme est le lieu principal de la conversion première et fondamentale...

      Or, l'appel du Christ Ă  la conversion continue Ă  retentir dans la vie des chrĂ©tiens. Cette seconde conversion est une tâche ininterrompue pour toute l'Église qui « enferme des pĂ©cheurs dans son propre sein Â» et qui « est donc Ă  la fois sainte et appelĂ©e Ă  se purifier, et qui poursuit constamment son effort de pĂ©nitence et de renouvellement Â» (Vatican II LG 8). Cet effort de conversion n'est pas seulement une Ĺ“uvre humaine. Elle est le mouvement du « cĹ“ur contrit Â» (Ps 50,19) attirĂ© et mĂ» par la grâce Ă  rĂ©pondre Ă  l'amour misĂ©ricordieux de Dieu qui nous a aimĂ©s le premier (cf. 1Jn 4,10)...

      Le cĹ“ur de l'homme est lourd et endurci. Il faut que Dieu donne Ă  l'homme un cĹ“ur nouveau (Ez 36,26s). La conversion est d'abord une Ĺ“uvre de la grâce de Dieu qui fait revenir nos cĹ“urs Ă  lui : « Convertis-nous, Seigneur, et nous serons convertis Â» (Lm 5,21). Dieu nous donne la force de commencer Ă  nouveau. C'est en dĂ©couvrant la grandeur de l'amour de Dieu que notre cĹ“ur est Ă©branlĂ© par l'horreur et le poids du pĂ©chĂ© et qu'il commence Ă  craindre d'offenser Dieu par le pĂ©chĂ© et d'ĂŞtre sĂ©parĂ© de lui. Le cĹ“ur humain se convertit en « regardant vers Celui que nos pĂ©chĂ©s ont transpercĂ© Â» (cf. Za 12,10; Jn 19,37).



 
©Evangelizo.org 2001-2018