¬ę Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie √©ternelle ¬Ľ Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le jeudi de la 11e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Saint Jean XXIII (1881-1963), pape
In Discorsi, messagi, colloqui, t. 1, Vatican 1958, p. 433

¬ę Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour ¬Ľ

¬†¬†¬†¬†¬†¬†Nous voulons insister sur le triple privil√®ge de ce ¬ę pain quotidien ¬Ľ que les enfants de l'√Čglise doivent demander au P√®re c√©leste, et attendre, dans la confiance, de sa providence divine. Il doit √™tre avant tout ¬ę notre pain ¬Ľ, c'est-√†-dire le pain demand√© au nom de tous. ¬ę Le Seigneur, nous dit saint Jean Chrysostome, nous a appris dans le Notre P√®re √† adresser √† Dieu une pri√®re au nom de tous nos fr√®res. Il veut ainsi que les pri√®res que nous √©levons vers Dieu concernent aussi bien les int√©r√™ts du prochain que les n√ītres. Il entend, par l√†, combattre les inimiti√©s et r√©primer l'arrogance. ¬Ľ



¬†¬†¬†¬†¬†¬†Il doit √™tre, de surcro√ģt, un pain ¬ę substantiel ¬Ľ (Mt 6,11 grec), indispensable √† notre subsistance, √† notre nourriture. Mais si l'homme est compos√© d'un corps, il l'est aussi d'un esprit immortel, et le pain qu'il convient de demander au Seigneur ne sera pas seulement un pain mat√©riel. Il sera, comme le fait observer avec tant d'√†-propos ce docteur de l'eucharistie qu'est saint Thomas d'Aquin, un pain spirituel avant tout. Ce pain, c'est Dieu lui-m√™me, v√©rit√© et bont√© √† contempler et √† aimer ; un pain sacramentel : le Corps du Sauveur, t√©moignage et viatique de la vie √©ternelle.



¬†¬†¬†¬†¬†¬†La troisi√®me qualit√© demand√©e √† ce pain, et non moins importante que les pr√©c√©dentes, c'est qu'il soit ¬ę un ¬Ľ, symbole et cause d'unit√© (cf 1Co 10,17). Et saint Jean Chrysostome d'ajouter : ¬ę De m√™me que ce corps est uni au Christ, de m√™me nous sommes unis au moyen de ce pain ¬Ľ.



 
©Evangelizo.org 2001-2018