« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le jeudi de la 10e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Saint François d'Assise (1182-1226), fondateur des Frères mineurs
Première règle, § 11 (trad. Desbonnets et Vorreux, Documents, p. 66 rev.)

« Nous devons aimer non pas avec des paroles et des discours, mais par des actes et en vérité » (1Jn 3,18)

      Tous les frères auront soin de ne calomnier personne, d'éviter les paroles de dispute. Qu'ils essaient plutôt de garder le silence autant que Dieu leur en donnera la grâce. Ils ne se disputeront pas entre eux ni avec d'autres, mais ils s'efforceront de répondre humblement : « Nous ne sommes que des serviteurs inutiles » (Lc 17,10). Ils ne s'irriteront pas, « car celui qui se met en colère contre son frère sera passible du jugement ; celui qui dit : ' Imbécile ! ' sera passible du tribunal ; celui qui dira : ' Fou ! ' sera passible de la géhenne du feu ». Ils s'aimeront les uns les autres, conformément à la parole du Seigneur : « Mon commandement est que vous vous aimiez les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jn 15,12). Par des actes ils témoigneront de l'amour mutuel qu'ils doivent se porter, conformément à la parole de l'apôtre Jean : « Aimons non pas avec des paroles et des discours, mais véritablement et par des actes » (1Jn 3,18).



      Ils « n'outrageront personne » ; ils ne diffameront, ils ne dénigreront personne ; car il est écrit : Le Seigneur hait « les rapporteurs et les médisants » ; ils seront modestes, « animés de la plus grande douceur envers tous les hommes » (Tt 3,2; Rm 1,29-30). Ils ne doivent ni juger ni condamner, comme dit le Seigneur (Lc 6,37). Ils n'examineront pas les moindres péchés des autres, mais ils réfléchiront à leurs propres péchés dans l'amertume de leur cœur (cf Is 38,15). Ils « s'efforceront d'entrer par la porte étroite », car, dit le Seigneur, « étroite est la porte et resserrée la route qui conduit à la vie, et il en est peu qui la trouvent » (Lc 13,24; Mt 7,13-14).



 
©Evangelizo.org 2001-2018