« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le vendredi de la 6e semaine de PĂąques
Commentaire du jour
Saint Augustin (354-430), Ă©vĂȘque d'Hippone (Afrique du Nord) et docteur de l'Église
Sermon 171, sur la lettre aux Philippiens (trad. bréviaire 26/05)

« Votre joie, personne ne vous l'enlÚvera »

      Â« Soyez toujours dans la joie du Seigneur ; laissez-moi vous le redire : soyez dans la joie » (Ph 4,4). L'apĂŽtre Paul nous ordonne d'ĂȘtre joyeux, mais dans le Seigneur, non selon le monde. Comme dit l'Écriture : « Celui qui veut aimer les choses de ce monde se pose en ennemi de Dieu » (Jc 4,4). De mĂȘme que l'on ne peut pas servir deux maĂźtres (Mt 6,24), c'est ainsi qu'on ne peut pas ĂȘtre joyeux Ă  la fois selon le monde et dans le Seigneur. Que la joie dans le Seigneur l'emporte donc, jusqu'Ă  ce que disparaisse la joie selon le monde ; que la joie dans le Seigneur augmente toujours... Je ne dis pas cela parce que, vivant en ce monde, nous ne devons jamais nous rĂ©jouir, mais afin que, mĂȘme vivant en ce monde, nous soyons joyeux dans le Seigneur.

      Mais quelqu'un dira : « Je suis dans le monde ; si je suis joyeux, je suis joyeux lĂ  oĂč je suis. » Et alors ? Parce que tu es dans le monde, tu n'es pas dans le Seigneur ? Écoute encore Saint Paul...au sujet de Dieu et du Seigneur, notre CrĂ©ateur : « C'est en lui qu'il nous est donnĂ© de vivre, de nous mouvoir, d'exister » (Ac 17,28). Car celui qui est partout, en quel lieu n'est-il pas ? N'est-ce pas Ă  cela qu'il nous exhortait ? « Le Seigneur est proche, ne soyez inquiets de rien » (Ph 4,5-6).

      C'est lĂ  un grand mystĂšre : il est montĂ© au-dessus des cieux, et il est tout proche de ceux qui habitent sur terre. Qui donc est Ă  la fois lointain et tout proche, sinon celui qui s'est tellement rapprochĂ© de nous par misĂ©ricorde ?



 
©Evangelizo.org 2001-2018