« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

FĂȘte de saint Matthias, apĂŽtre
Commentaire du jour
Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), prĂȘtre Ă  Antioche puis Ă©vĂȘque de Constantinople, docteur de l'Église
3Úme homélie sur les Actes des apÎtres ; PG 60, 33 (trad. bréviaire 14/05)

Saint Matthias, témoin de la résurrection, choisi par Dieu

      « En ces jours-lĂ , Pierre se leva au milieu des disciples et parla » (Ac 1,15s). Parce qu'il est fervent et parce qu'il est le premier du groupe, il est toujours le premier Ă  prendre la parole : « FrĂšres, il nous faut choisir parmi...les hommes qui nous ont accompagnĂ©s ». Remarquez comment il veut que ces nouveaux apĂŽtres soient des tĂ©moins oculaires. Sans doute le Saint Esprit devait venir, mais Pierre attachait beaucoup d'importance Ă  ce point. « Parmi les hommes qui nous ont accompagnĂ©s durant tout le temps oĂč le Seigneur JĂ©sus a vĂ©cu parmi nous. » Il leur indique qu'ils doivent avoir vĂ©cu avec lui et ne pas avoir Ă©tĂ© de simples disciples. En effet, au dĂ©but, beaucoup de gens le suivaient... « Jusqu'au jour oĂč il nous a Ă©tĂ© enlevĂ©. Il faut donc que l'un d'entre eux devienne avec nous tĂ©moin de sa rĂ©surrection. »



      Pierre n'a pas dit : « témoin de tout le reste », mais seulement « témoin de la résurrection ». Car il serait plus digne de foi, le disciple qui pourrait dire : « Celui qui mangeait, qui buvait, qui a été crucifié, c'est celui-là qui est ressuscité ». Par conséquent, il ne fallait pas qu'il soit témoin des époques précédentes, ni des suivantes, ni des miracles. Ce qu'on exigeait, c'était qu'il soit témoin de la résurrection. Tout le reste avait été manifesté et proclamé. Tandis que la résurrection s'était accomplie dans le secret, elle n'était manifeste que pour quelques-uns.      



 
©Evangelizo.org 2001-2018