« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le jeudi de la 2e semaine de PĂąques
Commentaire du jour
Saint Vincent de Paul (1581-1660), prĂȘtre, fondateur de communautĂ©s religieuses
Entretien spirituel du 19/01/1642 (Seuil 1960, p. 50)

« Celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, car Dieu lui donne l'Esprit sans compter »

      Dieu nous donne ses grĂąces suivant les besoins que nous en avons. Dieu est une fontaine dans laquelle chacun puise de l'eau suivant les besoins qu'il en a. Comme une personne qui a besoin de six seaux d'eau en puise six ; de trois, trois ; un oiseau qui n'en a besoin que d'une becquetĂ©e ne fait que becqueter ; un pĂšlerin, avec le creux de sa main pour se dĂ©saltĂ©rer : il en est de mĂȘme de nous Ă  l'Ă©gard de Dieu.



      Nous devons avoir grande Ă©motion Ă  nous rendre fidĂšles Ă  la lecture d'un chapitre du Nouveau Testament et Ă  en produire, au commencement, les actes : d'adoration, adorant la parole de Dieu et sa vĂ©ritĂ© ; entrer dans les sentiments avec lesquels notre Seigneur les a prononcĂ©es et consentir Ă  ces vĂ©ritĂ©s ; se rĂ©soudre Ă  la pratique de ces mĂȘmes vĂ©ritĂ©s... Surtout il faut se donner garde de lire par Ă©tude, disant : « Ce passage me servira pour telle prĂ©dication », mais seulement lire pour notre avancement.



      Il ne faut pas se dĂ©courager, si, l'ayant lu plusieurs fois, un mois, deux mois, six mois, on n'en est pas touchĂ©. Il arrivera qu'une fois nous aurons une petite lumiĂšre, un autre jour une plus grande, et encore plus grande lorsque nous en aurons besoin. Une seule parole est capable de nous convertir ; il n'en faut qu'une.



 
©Evangelizo.org 2001-2018