« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le mardi de Pâques
Commentaire du jour
Saint Maxime de Turin (?-v. 420), Ă©vĂŞque
CC Sermon 39a ; PL 57, 359 (trad. coll. Pères dans la foi, Migne 1996, p. 141 rev.)

« Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père »

      Après la rĂ©surrection, Marie Madeleine a cherchĂ© le Seigneur au tombeau, a oubliĂ© sa promesse de revenir des enfers le troisième jour, l'a imaginĂ© prisonnier de la terre... Une foi humble et ignorante cherche ce qu'elle ne sait pas, oublie ce qu'on lui apprend ; elle est prompte Ă  vĂ©nĂ©rer, mais sa croyance est imparfaite. Elle se soucie des blessures que le Seigneur a portĂ©es dans sa chair, mais doute de la gloire de sa rĂ©surrection. Elle pleure parce qu'elle aime le Christ, elle s'afflige de n'avoir pas trouvĂ© son corps ; elle imagine mort celui qui dĂ©jĂ  rĂ©gnait...

      On reproche donc Ă  la bienheureuse Marie d'avoir Ă©tĂ© trop lente Ă  croire (Lc 24,5s) ; tard elle avait reconnu le Seigneur. C'est pourquoi le Sauveur lui dit : « Ne me touche pas, car je ne suis pas encore montĂ© vers le Père »... C'est-Ă -dire, pourquoi dĂ©sires-tu me toucher, toi qui, en me cherchant parmi les tombeaux, ne crois pas que je suis montĂ© auprès de mon Père, toi qui, en me cherchant dans le sĂ©jour des morts, doutes que je sois retournĂ© au ciel ; toi qui, en me cherchant parmi les morts, ne t'attends pas Ă  me voir vivre auprès de Dieu, mon Père ? « Je ne suis pas encore montĂ© vers le Père », dit-il, c'est-Ă -dire : pour toi je ne suis pas encore montĂ© vers le Père, moi qui, d'après ta foi, suis toujours retenu au tombeau...

      Celui qui veut toucher le Seigneur doit d'abord, dans sa foi, le placer Ă  la droite de Dieu ; son cĹ“ur, plutĂ´t que de le chercher parmi les morts, doit le situer au ciel. Le Seigneur monte vers le Père, lui qui sait ĂŞtre toujours dans le Père... « Le Verbe Ă©tait avec Dieu, et le Verbe Ă©tait Dieu » (Jn 1,1)... Saint Paul nous apprend comment chercher nous aussi le Sauveur dans le ciel, en disant : « Recherchez les choses d'en haut, lĂ  oĂą se trouve le Christ, assis Ă  la droite de Dieu ». Et pour nous faire oublier complètement la recherche terre Ă  terre de Marie, il ajoute : « Songez aux choses d'en haut, non Ă  celles de la terre » (Col 3,1-2). Ce n'est donc pas sur terre, ni sous terre, ni selon la chair, que nous devons chercher le Sauveur, si nous voulons le trouver et le toucher, mais dans la gloire de la majestĂ© divine.



 
©Evangelizo.org 2001-2018