« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le lundi de la 2e semaine de CarĂȘme
Commentaire du jour
Jean Tauler (v. 1300-1361), dominicain Ă  Strasbourg
Premier Sermon pour le quatriÚme dimanche aprÚs la Trinité, 1 (trad. Cerf 1991, p. 297 rev.)

« Soyez miséricordieux comme votre PÚre est miséricordieux »

      C'est une chose pĂ©rilleuse et dangereuse qu'un homme en juge un autre ; chacun doit ĂȘtre attentif Ă  se garder de ce pĂ©chĂ©. Car celui qui est la VĂ©ritĂ© a dit : « C'est de la mesure avec laquelle vous avez mesurĂ© que l'on se servira pour vous ». Si tu es grandement misĂ©ricordieux, tu trouveras grande misĂ©ricorde ; si tu l'es peu, tu n'en trouveras que peu ; si tu es sans misĂ©ricorde, tu n'en trouveras pas pour toi-mĂȘme. On doit Ă©prouver et exercer cette misĂ©ricorde intĂ©rieurement, dans sa volontĂ© profonde, de telle sorte que l'on ressente une compassion profonde et sincĂšre pour son prochain partout oĂč on le voit souffrir, et que l'on demande Ă  Dieu de tout notre cƓur de le consoler.

      Si tu peux le secourir extĂ©rieurement, par quelque conseil ou quelque don, par des paroles ou par des actes, tu le feras dans la mesure du possible. Si tu ne peux pas faire beaucoup, fais cependant quelque chose, que ce soit une Ɠuvre de misĂ©ricorde intĂ©rieure ou extĂ©rieure : dis-lui au moins une bonne parole. De cette façon, tu t'acquittes de ce que tu lui dois, et tu trouveras un Dieu misĂ©ricordieux.



 
©Evangelizo.org 2001-2018