¬ę Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie √©ternelle ¬Ľ Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le jeudi de la 1re semaine de Carême
Commentaire du jour
Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), pr√™tre √† Antioche puis √©v√™que de Constantinople, docteur de l'√Čglise
Hom√©lies sur l'incompr√©hensibilit√© de Dieu, n¬į5 (trad. En Calcat)

¬ę Celui qui demande re√ßoit ¬Ľ

¬†¬†¬†¬†¬†¬†C'est une arme puissante que la pri√®re, un tr√©sor ind√©fectible, une richesse intarissable, un port √† l'abri des temp√™tes, un r√©servoir de calme ; la pri√®re est la racine, la source et la m√®re de biens innombrables... Mais la pri√®re dont je parle n'est ni m√©diocre, ni n√©gligente ; c'est une pri√®re ardente, jaillie de l'affliction de l'√Ęme et de l'effort de l'esprit. Voil√† la pri√®re qui monte jusqu'au ciel... √Čcoute ce que dit l'√©crivain sacr√© : ¬ę J'ai cri√© vers le Seigneur quand j'√©tais dans l'angoisse, et il m'a exauc√© ¬Ľ (Ps 119,1). Celui qui prie ainsi dans son angoisse pourra, apr√®s la pri√®re, go√Ľter en son √Ęme une grande joie....



¬†¬†¬†¬†¬†¬†Par ¬ę pri√®re ¬Ľ j'entends non pas celle qui est seulement dans la bouche, mais celle qui jaillit du fond du cŇďur. Comme les arbres dont les racines s'enfoncent profond√©ment ne sont ni bris√©s ni arrach√©s, m√™me si les vents d√©cha√ģnent mille assauts contre eux, parce que leurs racines sont fortement enserr√©es dans les profondeurs de la terre, de m√™me les pri√®res qui sortent du fond du cŇďur, ainsi enracin√©es, montent vers le ciel en toute s√Ľret√© et ne sont d√©tourn√©es par aucune pens√©e de manque d'assurance ou de m√©rite. C'est pourquoi le psalmiste dit : ¬ę Des profondeurs j'ai cri√© vers toi, Seigneur ¬Ľ (Ps 129,1)...



¬†¬†¬†¬†¬†¬†Si le fait de raconter √† des hommes tes malheurs personnels et de leur d√©crire les √©preuves qui t'ont frapp√© apporte quelque soulagement √† tes peines, comme si √† travers les paroles s'exhalait une brise rafra√ģchissante, √† combien plus forte raison si tu fais part √† ton Seigneur des souffrances de ton √Ęme trouveras-tu en abondance consolation et r√©confort ! En effet, souvent les hommes supportent difficilement ceux qui viennent se plaindre et pleurer aupr√®s d'eux ; ils les √©cartent et les repoussent. Mais Dieu n'agit pas ainsi ; au contraire il te fait approcher et t'attire √† lui ; et m√™me si tu passes toute la journ√©e √† lui exposer tes malheurs, il n'en sera que mieux dispos√© √† t'aimer et √† exaucer tes supplications.



 
©Evangelizo.org 2001-2018