« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le vendredi de la 6e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
BenoĂźt XVI, pape de 2005 Ă  2013
Encyclique « Deus caritas est », 5-6 (trad. © Liberia Editrice Vaticana)

« Celui qui veut sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie pour moi et pour l'Évangile la sauvera »

      La façon d'exalter le corps Ă  laquelle nous assistons aujourd'hui est trompeuse... Cela n'est pas vraiment le grand oui de l'homme Ă  son corps. Au contraire, l'homme considĂšre maintenant le corps et la sexualitĂ© comme la part seulement matĂ©rielle de lui-mĂȘme, qu'il utilise et exploite de maniĂšre calculĂ©e... La foi chrĂ©tienne a toujours considĂ©rĂ© l'homme comme un ĂȘtre un et duel, dans lequel esprit et matiĂšre s'interpĂ©nĂštrent l'un l'autre et font ainsi tous deux l'expĂ©rience d'une nouvelle noblesse. Oui, l'eros veut nous Ă©lever « en extase » vers le Divin, nous conduire au-delĂ  de nous-mĂȘmes, mais c'est prĂ©cisĂ©ment pourquoi est requis un chemin de montĂ©e, de renoncements, de purifications et de guĂ©risons.



      Comment devons-nous nous reprĂ©senter concrĂštement ce chemin de montĂ©e et de purification ? Comment doit ĂȘtre vĂ©cu l'amour, pour que se rĂ©alise pleinement sa promesse humaine et divine ?... Le mot « agapĂš » est devenu l'expression caractĂ©ristique de la conception biblique de l'amour... Ce terme exprime l'expĂ©rience de l'amour qui devient une vĂ©ritable dĂ©couverte de l'autre... L'amour devient maintenant soin de l'autre et pour l'autre. Il ne se cherche plus lui-mĂȘme –- l'immersion dans l'ivresse du bonheur -– il cherche au contraire le bien de l'ĂȘtre aimĂ©. Il devient renoncement, il est prĂȘt au sacrifice, il le recherche mĂȘme...



      Oui, l'amour est « extase », mais extase non pas dans le sens d'un moment d'ivresse, mais extase comme chemin, comme exode permanent allant du je enfermĂ© sur lui-mĂȘme vers sa libĂ©ration dans le don de soi..., vers la dĂ©couverte de soi-mĂȘme — plus encore vers la dĂ©couverte de Dieu. « Qui cherchera Ă  conserver sa vie la perdra. Et qui la perdra la sauvegardera », dit JĂ©sus... (Mt 10,39; 16,25; Mc 8,35; Lc 9,24; 17,33). JĂ©sus dĂ©crit ainsi son chemin personnel, qui le conduit par la croix jusqu'Ă  la rĂ©surrection ; c'est le chemin du grain de blĂ© tombĂ© en terre qui meurt et qui porte ainsi beaucoup de fruit (Jn 12,25). Mais il dĂ©crit aussi par ces paroles l'essence de l'amour et de l'existence humaine en gĂ©nĂ©ral, partant du centre de son sacrifice personnel et de l'amour qui parvient en lui Ă  son accomplissement.



 
©Evangelizo.org 2001-2017