« Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le mardi de la 4e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Saint Jean-Paul II (1920-2005), pape
Discours aux jeunes du Chili, 02/04/1987 (trad. DC n°1939, p. 481)

« L'enfant n'est pas morte : elle dort »

      Chers jeunes, l'avenir dĂ©pend de vous ; de vous dĂ©pendent l'achĂšvement de ce millĂ©naire et le commencement du nouveau. Ne soyez donc pas passifs : assumez vos responsabilitĂ©s dans tous les domaines qui s'ouvrent Ă  vous dans notre monde... Prenez vos responsabilitĂ©s ! « Soyez prĂȘts », animĂ©s par la foi dans le Seigneur, « Ă  rendre compte de l'espĂ©rance qui est en vous » (1P 3,15)... Quel est le motif de votre confiance ? Votre foi, la reconnaissance et l'acceptation de l'immense amour que Dieu montre continuellement pour les hommes... JĂ©sus Christ « le mĂȘme hier et aujourd'hui et pour l'Ă©ternitĂ© » (He 13,8) continue Ă  montrer aux jeunes le mĂȘme amour que dĂ©crit l'Évangile quand il rencontre un ou une jeune.



      Ainsi nous pouvons contempler la rĂ©surrection de la fille de JaĂŻre, qui « avait douze ans »... JaĂŻre expose sa peine au MaĂźtre avec franchise ; avec insistance, il supplie son cƓur : « Ma fille est prĂšs de mourir ; viens lui imposer les mains pour qu'elle guĂ©risse et qu'elle vive ». « JĂ©sus s'en alla avec lui. » Le cƓur du Christ, qui s'Ă©meut devant la douleur humaine de cet homme et de sa fille, ne demeure pas indiffĂ©rent devant nos souffrances. Le Christ nous Ă©coute toujours, mais il nous demande de recourir Ă  lui avec foi... Tous les gestes et toutes les paroles du Seigneur expriment cet amour.



      Je voudrais m'arrĂȘter particuliĂšrement sur les paroles recueillies des lĂšvres mĂȘmes de JĂ©sus : « L'enfant n'est pas morte : elle dort ». Ces paroles profondĂ©ment rĂ©vĂ©latrices m'incitent Ă  penser Ă  la mystĂ©rieuse prĂ©sence du Seigneur de la vie dans un monde qui semble avoir succombĂ© Ă  l'impulsion Ă©hontĂ©e de la haine, de la violence et de l'injustice. Mais non, ce monde, qui est le vĂŽtre, n'est pas mort, mais il dort. Dans votre cƓur, chers jeunes, on perçoit le battement fort de la vie, de l'amour de Dieu. La jeunesse n'est pas morte quand elle est proche du MaĂźtre. Oui, quand elle est proche de JĂ©sus : vous ĂȘtes tous proches de JĂ©sus. Écoutez toutes ses paroles, toutes les paroles, tout. Jeune, aime JĂ©sus, cherche JĂ©sus. Rencontre JĂ©sus.



 
©Evangelizo.org 2001-2018