¬ę Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie √©ternelle ¬Ľ Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !
Saisissez votre courriel
(Gratuit)


Confirmez votre courriel

















 

Le mardi de la 4e semaine du temps ordinaire
Commentaire du jour
Saint Jean-Paul II (1920-2005), pape
Discours aux jeunes du Chili, 02/04/1987 (trad. DC n¬į1939, p. 481)

¬ę L'enfant n'est pas morte : elle dort ¬Ľ

¬†¬†¬†¬†¬†¬†Chers jeunes, l'avenir d√©pend de vous ; de vous d√©pendent l'ach√®vement de ce mill√©naire et le commencement du nouveau. Ne soyez donc pas passifs : assumez vos responsabilit√©s dans tous les domaines qui s'ouvrent √† vous dans notre monde... Prenez vos responsabilit√©s ! ¬ę Soyez pr√™ts ¬Ľ, anim√©s par la foi dans le Seigneur, ¬ę √† rendre compte de l'esp√©rance qui est en vous ¬Ľ (1P 3,15)... Quel est le motif de votre confiance ? Votre foi, la reconnaissance et l'acceptation de l'immense amour que Dieu montre continuellement pour les hommes... J√©sus Christ ¬ę le m√™me hier et aujourd'hui et pour l'√©ternit√© ¬Ľ (He 13,8) continue √† montrer aux jeunes le m√™me amour que d√©crit l'√Čvangile quand il rencontre un ou une jeune.



¬†¬†¬†¬†¬†¬†Ainsi nous pouvons contempler la r√©surrection de la fille de Ja√Įre, qui ¬ę avait douze ans ¬Ľ... Ja√Įre expose sa peine au Ma√ģtre avec franchise ; avec insistance, il supplie son cŇďur : ¬ę Ma fille est pr√®s de mourir ; viens lui imposer les mains pour qu'elle gu√©risse et qu'elle vive ¬Ľ. ¬ę J√©sus s'en alla avec lui. ¬Ľ Le cŇďur du Christ, qui s'√©meut devant la douleur humaine de cet homme et de sa fille, ne demeure pas indiff√©rent devant nos souffrances. Le Christ nous √©coute toujours, mais il nous demande de recourir √† lui avec foi... Tous les gestes et toutes les paroles du Seigneur expriment cet amour.



¬†¬†¬†¬†¬†¬†Je voudrais m'arr√™ter particuli√®rement sur les paroles recueillies des l√®vres m√™mes de J√©sus : ¬ę L'enfant n'est pas morte : elle dort ¬Ľ. Ces paroles profond√©ment r√©v√©latrices m'incitent √† penser √† la myst√©rieuse pr√©sence du Seigneur de la vie dans un monde qui semble avoir succomb√© √† l'impulsion √©hont√©e de la haine, de la violence et de l'injustice. Mais non, ce monde, qui est le v√ītre, n'est pas mort, mais il dort. Dans votre cŇďur, chers jeunes, on per√ßoit le battement fort de la vie, de l'amour de Dieu. La jeunesse n'est pas morte quand elle est proche du Ma√ģtre. Oui, quand elle est proche de J√©sus : vous √™tes tous proches de J√©sus. √Čcoutez toutes ses paroles, toutes les paroles, tout. Jeune, aime J√©sus, cherche J√©sus. Rencontre J√©sus.



 
©Evangelizo.org 2001-2017